Le géant américaine introduit, avec Asus, HTC, Motorola, LG, Samsung et bien d’autres, son système d’exploitation pour les dispositifs à porter, intelligents et connectés.

android-wear-moto-360
La Moto 360 de Motorola sous Android Wear

Ce pas vers les wearable devices était largement attendu et Google l’a réalisé. Android Wear devient la solution pour les fabricants et les développeurs afin de mettre au point des montres, des lunettes et des suiveurs d’activité de future génération, munies éventuellement d’un écran (carré ou rond) et d’un micro interactifs ainsi que d’une myriade de capteurs. Le tout dans un esprit de faible consommation d’énergie et de communication permanente avec les smartphones, ordinateurs et serveurs de données.

Les développeurs peuvent déjà récupérer un kit de développement pour Android Wear, Il s’agit d’une prévisualisation en vue que chaque acteur de ce segment industriel se familiarise avec la nouvelle plateforme, proche, par essence, d’Android. Les fonctions de base concernent les notifications, la synchronisation avec un téléphone ainsi que l’assistant personnel dérivé de Google Now. Des ingrédients tout à fait à même de remporter un franc succès auprès des consommateurs et des fournisseurs d’équipements. Plusieurs industriels ont répondu à l’appel: Asus, HTC, Motorola, LG, Samsung, Qualcomm, Intel, Mediatek, Broadcom mais également la marque de mode Fossil qui promet des objets dans le courant de l’année. L’absence de Sony est remarquable.

Deux premières montres ont déjà été poussées sur le devant de la scène: la Moto 360 de Motorola et la G Watch de LG. Elles seront disponibles dans les prochaines semaines. Les détails de la commercialisation doivent encore nous parvenir mais nul doute que la vidéo de présentation donnera l’eau à la bouche aux plus technophiles. LG confirme la vente de cette montre avant l’été 2014 en Belgique.

On en parle sur le forum

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.