La dernière version majeure d’Android met officiellement un terme au support de la technologie propriétaire d’animation et de lecture vidéo au sein des navigateurs web.

android-flash-rip
Flash et Android ont divorcé!

Chrome, Firefox, Opera, Dolphin et tant d’autres ont peu à peu constaté que leurs applications étaient incapables d’exécuter du code Flash sous KitKat tout simplement parce que des interfaces de programmation essentielles à son bon fonctionnement ont disparu. Cependant, le très long moment qui s’est écoulé entre la sortie effective de cette version de la plateforme et le constat d’éradication du produit d’Adobe souligne à quel point le Flash ne faisait plus partie des piliers du web mobile. Seuls quelques sites de streaming n’ont pas encore adapté leur offre à l’aide de technologies plus récentes.

Le caractère ouvert d’Android laisse tout de même entrevoir un support officieux. Un programmeur actif sur les forums de XDA a trouvé une solution avec un lecteur modifié et branché au navigateur Dolphin. Ce léger sursaut ne doit pas voiler la trajectoire inéluctable du Flash vers le cimetière du web. Adobe lui-même avait déjà retiré son greffon du Play Store. L’entreprise mise désormais sur Air, un substitut basé sur des standards ouverts.

On en parle sur le forum

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.