Pour lutter contre le crime organisé, un groupe d’informaticiens italiens a créé une plate-forme en ligne qui permettra au public de dénoncer de manière totalement anonyme des délits de la mafia.

mafialeaks

Mafialeaks. C’est le nom d’une nouvelle plate-forme montée par une dizaine d’informaticiens italiens qui souhaitaient aider les autorités à lutter contre le crime organisé en créant une plate-forme permettant au public de dénoncer des délits de manière totalement anonyme.

Ouverte à tous, la plate-forme exploite le réseau Tor pour garantir l’anonymat des informateurs. Une fois un message posté sur Mafialeaks, celui-ci est automatiquement envoyé à une poignée de personnes de confiance telles que des magistrats, des journalistes et bien sûr les forces de l’ordre.

Principal objectif du collectif : permettre à tout un chacun de s’exprimer sans craindre de représailles. En garantissant l’anonymat des sources, Mafialeaks espère convaincre certains ex-mafieux, collaborateurs et victimes du crime organisé de se confier aux autorités sans avoir à se présenter en personne dans un commissariat.

Le groupe d’informaticiens a pensé à tout, y compris à sa propre sécurité. Leur plate-forme est entièrement sécurisée et aucun nom ne figure sur le site. “Nous sommes moins de dix, nous avons des familles, tout ce qui concerne MafiaLeaks, nous le faisons après le travail et nous payons de notre poche les frais du site et du serveur” explique l’un d’eux au quotidien Repubblica.

On en parle sur le forum.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.