Depuis ce matin, de nombreux utilisateurs de Twitter affirment avoir été victime d’un hack. Un peu partout sur Terre, journalistes, académiciens et autres personnalités du monde culturel sont les cibles d’attaques apparemment liées à la Chine…

Depuis ce matin, le monde culturel est en ébullition. En cause? Les profils Twitter de la plupart des journalistes, académiciens et personnalités du monde culturel sont la cible de ce qui semble être une attaque de grande amplitude. A chaque fois, la marge de manoeuvre est identique : l’utilisateur se connecte à son compte, est déconnecté et reçoit un message qui lui annonce que la sécurité de son compte est compromise.

Les premiers cas déclarés seraient issus du territoire asiatique, et plus particulièrement de Chine. Un pays où l’utilisation de Twitter est pourtant proscrite. The Next Web estime qu’il y a de fortes chances que la crise soit liée à la Chine d’une manière ou d’une autre puisque les premiers comptes piratés étaient ceux d’universitaires et de journalistes s’intéressant de près à la puissance du milieu. Difficile pourtant de dire avec exactitude si les hackers chinois sont les seuls à incriminer…

Depuis des années, la Chine est suspectée de supporter les cyberattaques vers les organisations, comptes et sites des puissances occidentales. Insinuations auxquelles le gouvernement chinois a toujours répondu d’une seule voix : “inacceptable”.

Pour les profils touchés par cette vague d’attaques, une seule direction à suivre : le centre d’aide de Twitter. La démarche est plutôt simple : introduire un nouveau mot de passe, résilier les connexions vers les applications tierces et mettre à jour son mot de passe dans les applications tierces.

On en parle sur le forum.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.