L’utilisateur moyen d’un gsm en Belgique paie mensuellement 25,60 euros et pourrait réduire de moitié sa facture en choisissant une formule tarifaire plus adaptée, ressort-il d’une nouvelle étude de Test-Achats. Si l’on extrapole à l’ensemble des utilisateurs belges, l’économie totale annuelle avoisinerait les 982 millions d’euros.

Le Belge reste réfractaire au changement selon les résultats d’une nouvelle enquête de satisfaction menée par Test-Achats. Environ 93% des Belges disposent d’un gsm. 88% des détenteurs d’un GSM ont opté pour un appareil d’une des trois plus grandes marques. Et 12% des utilisateurs ont choisi un opérateur alternatif. Or, les trois grands opérateurs actifs sur le marché belge, Proximus, Mobistar et Base, sont plus chers, souligne Test-Achats.

Les clients de Base sont plus satisfaits du “service clientèle” de leur opérateur que les autres clients. Le taux de clients insatisfaits est le plus élevé chez Mobistar (12%) puis Proximus (9%). L’an dernier, 17% des clients ont adressé une plainte auprès de leur opérateur GSM, le plus souvent pour des factures imprécises ou incorrectes ou des problèmes de réseau. Les soucis liés aux offres promotionnelles sont également fréquents. Le temps d’attente au service clientèle est un important motif de frustration.

L’association de défense des consommateurs recommande d’améliorer la transparence des formulaires tarifaires et plaide pour une fiche d’information standardisée afin de faciliter les comparaisons de formules.

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon représentatif de 854 Belges âgés de 18 à 65 ans et de 1.912 membres de Test-Achats.

(belga)