Facebook a annoncé lundi un nouveau système de messagerie censé harmoniser divers types de communications comme les SMS, les emails et les “chat”, avec notamment des adresses courriels facebook.com.

Le nouveau système est développé autours de trois axes: la centralisation des messages, l’historique des discussions et le principe de “social inbox” qui permet une hiérarchisation automatique des messages et une configuration simplifiée.

Les gens pourront bénéficier d’une adresse email @facebook.com, mais ce n’est pas une obligation pour utiliser le nouveau système. Le service permet simplement aux internautes d’avoir une destination unique pour toutes leurs communications électroniques, quelles qu’elles soient, un système centralisé. “Ce n’est pas un email killer“, a-t-il encore dit, assurant qu’il ne prévoyait pas que les internautes fermeraient d’un coup leurs comptes courriels concurrents chez Yahoo! ou Google pour se limiter au système panaché de Facebook.

Pour l’anecdote, le PDG de Facebook a même salué les qualité du service Gmail. Le système devrait être mis en oeuvre progressivement à partir de lundi, sur base d’invitations et sera déployé de façon plus globale dans les mois qui viennent.

Le numéro un des réseaux sociaux n’en est pas à son coup d’essai en matière d’innovation. Quelques semaines après avoir présenté les futures évolutions du site sur la téléphonie mobile notamment sur Android, Facebook s’attaque à présent aux e-mail. Une innovation qui s’inscrit dans la petite guerre des contacts disputée entre Google et le résau social.

C’est une nouvelle étape dans la vie du site, après avoir menacé Twitter sur son terrain et mis Google Buzz en échec. Qu’on ne l’aime ou qu’on ne l’aime pas Malgré les dires de Zuckerberg, Facebook pourrait à présent aussi faire tomber les sites historiques de messagerie que sont Yahoo ou MSN.

Gmail va-t-il pouvoir résister à ce changement ?

Martin Vachiery (st.) avec afp

Une messagerie pour Facebook?