Chaque mois, la rédaction de Geeko sélectionne pour vous les meilleurs DLC du mois, pour vos jeux préférés. Ce mois-ci, place à Phantasy Star Online 2, Wasteland 3 et Final Fantasy VII.

New Genesis, un nouveau départ pour Phantasy Star Online

Un peu plus d’un an après la sortie de Phantasy Star Online 2 en dehors du Japon, SEGA nous propose “New Genesis”, une extension majeure de son Action-RPG/MMO free-to-play. Celle-ci se déroule sur une nouvelle planète dont les habitants font face à une invasion de créatures extra-terrestres nommés DOLLS.

Le titre original est sorti en 2012 au pays du soleil-levant et avait besoin d’un petit coup de fraicheur. C’est précisément ce que cette extension lui apporte. Tout est beaucoup plus joli avec cette extension, qui offre également un scénario retravaillé et une mise en scène revue.

Similaire à PSO2 sur de nombreux points, New Genesis se démarque tout de même par d’autres aspects importants. L’original est un Action-RPG qui fonctionne en petites missions de groupes, New Genesis tranche radicalement en proposant un monde ouvert avec plusieurs activités dont des missions scénarisées, des mini-donjons ainsi que des boss à terrasser avec les autres joueurs. Cet open world est malheureusement assez vide et fait preuve d’un manque de contenu flagrant. De futures mises à jour viendront ajouter de nouvelles classes et environnements qui devraient corriger le tir.

Les développeurs ont tout de même accordé un soin tout particulier à nos options de mouvements, rendant le gameplay et l’exploration très fluides. Les combats sont également redynamisés, proposant six classes différentes au gameplay unique. New Genesis est une aventure à part et un MMO qui a beaucoup de potentiel. Assurément l’un des titres à observer du coin de l’oeil au cours des prochains mois.

La bataille de Steeltown, première extension majeure de Wasteland 3

On ne change pas une recette qui marche. inXile l’a très bien compris avec La bataille de Steeltown, première extension majeure pour son jeu Wasteland 3.

Facturée environ 15€, l’extension offre 3 à 6 de contenu inédit, avec une nouvelle campagne à explorer en solo. Direction Steeltown, une ville dans laquelle la gigantesque usine a stoppé sa production de façon très mystérieuse. Les Rangers sont envoyés sur place pour voir ce qui cloche… ce qui les mènera à croiser le fer avec une armée de robots.

La formule est plus ou moins la même que dans le jeu originel, et c’est d’ailleurs ce qui fait la force de Steeltown. Pas de mauvaise idée à l’horizon ni de nouveauté qui change du tout au tout la formule du jeu. L’aventure s’inscrit dans la continuité du mode solo de Wasteland 3. Steeltown séduit toutefois par la richesse de son scénario, très bien amené, ses choix moraux poussés et son univers très sombre, qui contraste avec les précédents décors traversés dans le jeu.

Là où l’extension déçoit, c’est au niveau de son accessibilité. Impossible de se lancer dans l’aventure avant d’avoir une équipe de niveau 9, et pour ceux qui ont fini le jeu avec une seule sauvegarde, impossible d’y revenir sans avoir recommencé l’aventure depuis zéro… Si l’aventure est plaisante, on pourra également lui reprocher d’être un peu courte tout de même. Mieux vaut prendre son temps ici, car en ligne droite, vous finirez le DLC en 3h top chrono!

Final Fantasy VII Intergrade – une bonne raison de se replonger dans Midgar

Final Fantasy VII Remake est sans l’ombre d’un doute l’un des meilleurs JRPG de ces dernières années. Comme on pouvait s’en douter, le jeu, qui était sorti en exclusivité sur PS4, a droit aujourd’hui à une réédition sur PS5, avec quelques petits ajouts à la clé et en l’occurrence, deux nouveaux chapitres.

Square-Enix nous livre un portage extrêmement soigné, globalement beaucoup plus joli, fluide aussi puisque le jeu tourne désormais en 60 FPS, et mieux optimisé, avec des temps de chargement plus courts. Mais le véritable intérêt pour ceux qui avaient déjà bouclé le titre sur PS4, ce sont bien entendu les deux nouveaux chapitres de l’aventure, qui peuvent d’ailleurs être achetés séparément pour une vingtaine d’euros. Pas de forcing donc pour repasser à la caisse, et ça, c’est très propre de la part de l’éditeur.

L’extension mérite largement le détour, ne serait-ce que parce qu’elle nous propose ici d’incarner un nouveau personnage plutôt atypique, l’adorable Yuffie. Le personnage séduit dès le premier contact. Yuffie est rapide, efficace à distance avec son shuriken, mais aussi au corps à corps avec ses aptitudes de ninja. Elle est accompagnée dans cette extension par son compagnon, Sonon, dont vous ne pourrez malheureusement pas prendre le contrôle.

Les deux chapitres de cette extension sont plutôt généreux en contenu – comptez 5 à 8 heures pour en faire le tour. On pourra lui reprocher son intrigue un peu légère. Mais Square-Enix a pris le temps de poser son personnage, et ça, c’est très bien, car on s’attache vite au personnage de Yuffie. L’aventure est également fun. A défaut de faire progresser le scénario principal, INTERMission est une bonne raison de se replonger dans l’univers de FFVII et de patienter calmement jusqu’à la sortie de sa suite. L’idée d’une petite extension en attendant la seconde partie est en tout cas excellente, ne serait-ce que pour ne pas se déconnecter complètement de Midgar.

Si vous étiez passé à côté de FFVII Remake, Intergrade est une occasion à ne pas manquer pour découvrir cet excellent RPG brillamment remis au goût du jour par Square-Enix.