Microsoft devrait présenter ce mardi 30 septembre la nouvelle version de son système d’exploitation. Attendu au tournant, le géant de l’informatique devrait changer complètement de stratégie en emboitant le pas à Apple avec des mises à jour gratuites de son OS, et des nouveautés héritées de l’écosystème mobile, comme un centre de notifications ou un assistant virtuel. Petit récapitulatif des nouveautés attendues.

windows9ann

La gratuité pour les propriétaires de licence Windows 8 / 8.1

On en parlait pas plus tard qu’hier. Selon la publication indonésienne Detik, qui aurait reçu la confirmation du président de Microsoft Indonesia, Windows 9 serait proposé sous la forme d’une mise à jour gratuite pour tous les propriétaires de licence / PC sous Windows 8 et 8.1. Une première pour la firme de Redmond, qui se reposait jusqu’à aujourd’hui sur un modèle payant. Microsoft emboiterait ainsi le pas à Apple, qui propose depuis longtemps déjà des mises à jour gratuites pour OS X. Mais attention, les propriétaires de PC sous Windows 7, XP ou Vista seraient eux bel et bien obligés de débourser quelques dizaines d’euros pour faire l’acquisition d’une licence Windows 9.

Un nouveau menu Démarrer

Il s’agit très probablement de la nouveauté la plus attendue. Supprimé de Windows lors du passage de Windows 7 à Windows 8, le menu Démarrer ferait son grand retour, avec un design un peu plus moderne qui intégrerait notamment les applis “Windows 8” et simplifierait la navigation sur les appareils non-tactiles. A priori, il serait même possible de personnaliser les quelques raccourcis sous la forme de tuiles situés dans le segment de droite du menu.

L’assistant vocal Cortana

Autre nouveauté attendue : l’assistant virtuel Cortana, qui avait fait ses débuts sur Windows Phone 8.1, et qui est pour l’instant uniquement déployé dans une poignée de pays (le Royaume-Uni et les Etats-Unis, à peu de choses près). Proche de Siri, Cortana permet de poser des questions à son smartphone, ou en l’occurrence son PC, en utilisant le micro. Outre la météo, son agenda ou un accès rapide à l’information, le service permet également de poser des questions très précises sur des événements ou des lieux, à la manière de la fonction de recherche vocale que l’on trouve sur Google Search.

Un Windows unique

Evoquée à de multiples reprises, la fusion des OS devrait se concrétiser avec Windows 9. Selon la rumeur, Microsoft souhaiterait proposer le même système d’exploitation sur PC, tablettes et smartphones. Le magasin d’applications serait commun aux trois plates-formes, et l’interface s’adapterait au support. Sur supports tactiles, ce serait l’interface moderne qui serait mise en avant, tandis que sur les PC non tactiles, Microsoft proposerait un accès direct au bureau.

La barre des Charms disparaîtrait

Autre rumeur plus troublante : Microsoft serait bien décidé à tirer un trait sur la fameuse “barre des Charms”, qu’on retrouvait à droite de l’écran, et qui simplifiait la navigation sur supports tactiles, en permettant d’accéder aux fonctions de recherche, partage, appareils connectés et aux paramètres de la machine d’un simple geste du doigt sur le bord de l’écran. La barre des Charms serait à priori remplacée par des boutons plus classiques.

Un OS conçu pour tourner sur des machines minimalistes

Bien conscient de la popularité des Chromebooks, les ordinateurs portables low-cost de Google, Microsoft aurait décidé de rendre son OS plus léger et de le connecter au cloud pour lui permettre de tourner sur des machines exigeant moins de ressources. L’idée serait bien sûr de proposer des tablettes tactiles et PC à des prix plus compétitifs, comme la tablette Stream de HP, qui sera vendue sous la barre des 100 euros.

Une mise à jour de l’OS via Windows Update

Pour simplifier le déploiement de Windows 9, Microsoft prévoirait un système de mise à jour en un clic, qui permettra aux propriétaires de PC ou tablette sous Windows de mettre plus facilement, et plus rapidement à jour leur machine. Il ne serait donc plus question de télécharger le nouvel OS depuis le site de Microsoft, mais directement depuis votre PC. Une avancée majeure qui devrait permettre de déployer beaucoup plus rapidement les dernières versions de l’OS auprès des consommateurs.

Des applis qui se lancent sur le bureau

Dans Windows 9, il devrait être possible de lancer les applis de l’interface moderne directement sur le bureau de votre PC, et sous la forme de fenêtres. Autrement dit, les applis seraient enfin adaptées à une utilisation propre et sans bavures sur un PC non-tactile. Une nouveauté majeure qui devrait rendre beaucoup plus logique la navigation dans l’OS.

Un centre de notifications

Enfin, Microsoft devrait également introduire une nouvelle fonctionnalité, héritée des smartphones. Comme sur Android ou iOS, l’utilisateur devrait avoir accès à un centre de notifications, depuis lequel il pourra contrôler les mises à jour des logiciels, les messages reçus sur Viber et toutes ses notifications.

La présentation de Windows 9 est prévue pour ce soir, 19h.

9 Commentaires

  1. Un OS unique pour tous les supports me semble être la meilleure voie.

    Je ne sais pas combien d’ordinateurs seront tactiles dans 1, 3, 5 ou 10 ans mais il me semble clair que si la tablette survit, elle le sera sous forme d’écran tactile auquel on peut attacher un clavier et les habituels périphériques qui permettent aussi une utilisation “PC”.

    J’ai actuellement un smartphone, une tablette et un PC portable, mais dans le trio il y aura tôt ou tard un appareil de trop ! Je me vois très bien, à terme, garder (évidemment) le smartphone mais remplacer la tablette et le PC par une solution hybride de type Surface 3 Pro, lorsque ce sera arrivé à pleine maturité et que les prix auront diminué. Evidemment ce qui entre en ligne de compte est le coût global de la solution [smartphone + PC hybride], donc une Surface 3 Pro relativement coûteuse avec un smartphone bon marché peut être une solution plus rationnelle que d’avoir un smartphone à 650 EUR et un PC (non tactile, non-transformable en tablette) à 800 ou 900 EUR.

    Car en ce qui concerne le smartphone, j’ai offert il y a peu de temps à ma fille, qui vient de finir ses études supérieures, un Windows Phone Nokia et elle en est réellement ravie. Pour 120 EUR, l’interface est réellement agréable à l’oeil, la fluidité impeccable et je commence vraiment à me demander ce qui pourrait me pousser à dépenser 500 EUR ou davantage pour mon prochain smartphone, alors que dans la zone 120 à 200 EUR il y a vraiment de quoi trouver de bons appareils.

    Ajoutons à cela une parfaite compatibilité avec la suite Office, qui reste inégalée, et dans le cadre d’une utilisation professionnelle avec besoins de mobilité, il y a de sérieux arguments en faveur de l’environnement Windows tel qu’il se profile.

    Je suis un utilisateur extrêmement satisfait d’Android (smartphone et tablette) mais je garde un oeil en permanence sur ce que fait Microsoft car ils me semblent une alternative de plus en plus séduisante.

    Un avantage que conserve encore Android, et plus précisément Samsung, est le stylet (je l’utilise tout le temps, tant sur tablette que sur smartphone)et qu’ils semblent avoir paufiné jusqu’à la quasi-perfection (précision et qualité du toucher + nouvelles fonctions) sur le futur Note 4, d”après les premières “reviews”. C’est quelque chose que je regretterais de devoir abandonner.

  2. sans vouloir faire le râleur, présenter le “menu démarrer” comme une “grande nouveauté” pour tout de suite rappeler que c’est une vieux truc qu’on avait retiré maladroitement, c’est tout de même un peu gros non ? …

    si vous voulez voir des interfaces utilisateurs innovants mais pratique (pas comme les “tuiles”), testez Gnome3, KDE, Enlightenment, … (mais bien sur, ça tourne sur du libre, windows est fermé là dessus… pas le choix)

    • Suivant ma remarque de l’autre jour : Les gnome et autres Linux, faudrait d’abord que leur installation ne foire pas la moitié du temps quand on les installe… sans compter que leur utilisation est moins accessible à monsieur-et-madame-tout-le-monde…

        • Ca a sans doute changé depuis la dernière fois ou j’ai tenté ma chance avec Ubuntu il y a 5 ans, mais on présnetait déjà cela comme ultra-simple à l’époque, et c’était complètement faux! Alors pourquoi vous croirait-on maintenant?

          Aller taper dans le command line rien que pour que la résolution native de mon écran soit reconnue, et je ne parle même pas du wifi…

        • pour l’utiliser tous les jours je peux affirmer qu’on est pas loin de la vérité, encore trop de choses ne fonctionnent pas suffisamment bien que pour laisser Linux dans les mains du grand public

      • Je recycle régulièrement des ordinateurs offerts par des sociétés à l’intention de personnes démunies, sur lesquels j’installe l’une ou l’autre distribution Linux (actuellement, surtout Linux Mint). Exceptionnels sont les cas où l’installation foire ! … Et “monsieur-et-madame-tout-le-monde” n’a pas plus de problème à cliquer sur une icône sur un écran Linux que sur un écran Windows … 😉

  3. Personnellement je n’ai jamais eu a changer mes habitudes quand je suis passé de windows a ubuntu… Ni a utiliser de lignes de commande… L’installation par la logithèque de n’importe quel programme, environnement, etc, n’a jamais foiré.

    Mais bon on ne peut pas faire une étude avec un seul avis.

Comments are closed.