Les smarthones sont de plus en plus sophistiqués, c’est un fait. En plus de permettre de téléphoner, écouter de la musique, regarder des films ou encore surfer sur Internet, ces derniers sont aussi d’excellents moyens de partager ses germes.

Ainsi, une récente étude scientifique a pu démontrer qu’un téléphone portable pouvait comporter jusqu’à 18 fois plus de germes sur son écran que sur la poignée de la chasse d’eau de toilettes pour hommes.

L’enquête émanant d’un étudiant de l’université américaine de Stanford, Timothy Julian, indique que les smartphones ont un très fort potentiel de transmission de maladies. En effet, l’écran des smartphones sont nettement plus larges qu’un téléphone portable traditionnel et sont donc plus soumis aux risques d’infections. L’étudiant affirme avoir testé plusieurs appareils de marques et modèles différents (Apple, Blackberry, Google Phones…) pour aboutir à cette affirmation.

« Si vous déposez un virus sur un écran tactile, comme un iPhone, environ 30 % de ce virus se retrouve sur le bout de vos doigts », affirme Julian. À vous ensuite de voir où vous allez placer votre doigt (bouche, nez, yeux, etc).

Du côté de la firme Proporta, fabricant d’accessoires pour mobiles au Royaume-Unis, ces derniers ont pris le temps de calculer le nombre de germes présents sur un téléphone. Le résultat de leur enquête est pour le moins inquiétant : pas moins de 25.000 germes ont été identifiés au pouce carré !

Un conseil ? Si l’une de vos connaissances souhaitent vous montrer une photo ou un application sur son smartphone, regardez sans toucher. Et si vous êtes un brin parano, n’hésitez pas à nettoyer chaque jour votre téléphone avec une lingette nettoyante possédant au moins 60 % d’alcool.

Via Scabee.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est pour ca que certaines firmes proposent des socles qui en émettant des uv permettent de tuer les bactéries… enfin… en théorie 🙂

  2. ATTENTION ==> Utiliser son iphone aux toilettes c’est trop cool. Sauf que tirer la chasse risquerait de contaminer les suivants.

    Ne serrez plus la main de vos collègues, ne touchez plus votre partenaire et vivez dans une bulle sans bactérie.

  3. Moi de toute façon il y a longtemps que je n’utilise plus que des gsm pasteurisés 🙂

    / A part ça, au lieu d’une chasse d’eau dans des toilettes publiques, l’étude aurait plutôt du comparer avec… le cornet d’un téléphone public ! -Je sais, ces objets sont désuets, et donc devraient être moins “contaminés” à présent. Enfin dans des bureaux, hotels, etc. j’imagine qu’on se sert encore de “fixes”, non ? –