Si votre connexion internet flanche de temps à autre et que vous avez déjà tenté de mettre en application certains conseils pour améliorer les débits de votre ligne, il est probablement temps de contacter votre fournisseur d’accès à Internet pour remédier au problème…

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Vérifiez le débit théorique de votre ligne

Par un simple coup de fil, vous pouvez vérifier auprès de votre fournisseur d’accès à Internet la vitesse de téléchargement / d’upload théorique à laquelle vous avez en théorie droit là où vous habitez. Celle-ci peut aller du simple au double selon votre localisation.

Vous pourrez vérifier ensuite par vous-même, à différentes heures du jour et de la nuit, le débit de votre connexion, sur un site spécialisé, comme speedtest.net.

Si vous constatez des incohérences, n’hésitez pas à en parler à votre fournisseur d’accès à Internet.

Faites jouer la concurrence

Avant de s’installer dans une nouvelle habitation, il peut d’ailleurs être intéressant de faire jouer la concurrence en se renseignant auprès des différents fournisseurs d’accès sur les débits qu’ils peuvent vous proposer.

Les réseaux diffèrent selon les fournisseurs d’accès à Internet et une zone géographique peut être mieux couverte par un FAI que par son rival. Si vous constatez donc des débits de 20 Mb/s chez l’un, et qu’un autre opérateur vous garantit un débit de 100 Mb/s dans votre nouvelle habitation, il peut être intéressant de changer de FAI. La transition s’opère généralement de façon très naturelle – même s’il faudra compter un délai d’environ 2 semaines.

Modernisez votre ligne

Si votre fournisseur d’accès à Internet a récemment modernisé son installation dans votre quartier, il peut être intéressant de moderniser votre propre installation, en particulier à la campagne.

Après avoir eu confirmation que c’est le cas auprès de votre fournisseur d’accès à Internet, il faudra obtenir les bons conseils pour entamer les travaux.

Dans la pratique, il faudra creuser une tranchée dans laquelle vous ferez passer un câble en PVC, du poteau électrique le plus proche jusqu’à votre habitation. Pour ce faire, il est possible de faire appel à un professionnel, mais il faudra dès lors ajouter un coût qui oscille généralement entre 100 et 200€.

Votre fournisseur d’accès à Internet enverra ensuite une équipe de professionnels pour relier votre habitation au boitier avec la fibre optique. Là aussi, il faudra prévoir un budget – d’environ une centaine d’euros.

Certes, le budget est plutôt élevé, mais le résultat sera à la hauteur de vos attentes, avec une vitesse de téléchargement qui peut facilement passer de 5mb/s à plus de 100mb/s.

Bien évidemment, inutile de s’engager dans de tels frais si votre connexion vous permet déjà de surfer à plus de 80 mb/s.

Changez de routeur

Beaucoup l’ignorent, mais comme client, vous avez le droit d’exiger de votre fournisseur d’accès à Internet le remplacement de votre routeur lorsque celui-ci ne fonctionne plus correctement et de voir ses débits évoluer au fil des améliorations technologiques. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est préférable de louer son routeur plutôt que de l’acheter. Les normes évoluent rapidement et les performances également. Dès lors, conserver le même routeur pendant 10 ans n’a aucun sens.

Dans la pratique, cela permet de profiter de certaines améliorations techniques et notamment des bandes 5 Ghz qui remplacent progressivement le 2,4 Ghz, et offrent des débits de téléchargement beaucoup plus rapides à courte portée.