Malgré une offre limitée, Netflix serait parvenu à séduire plusieurs millions d’internautes en Europe grâce à une offre de vidéo à la demande illimitée et des tarifs particulièrement attractifs.

© AFP
© AFP

Dans un article riche en détails, le New-York Times dépeint l’étrange cas de Netflix en Europe, qui malgré une offre nettement moins riche qu’outre-Atlantique, parvient à s’attirer les faveurs du public. Le service compterait déjà plus de 3 millions d’abonnés payants au Royaume-Uni, et près d’un million aux Pays-Bas, l’un des pays européens où le service de streaming connaît le plus de succès. Très populaire également en Europe du Nord (Scandinavie & Finlande), Netflix aurait en revanche connu un démarrage plus lent en France, et en Allemagne, où le nombre d’abonnés payants atteindrait le demi-million. Vu l’offre limitée sur ces deux territoires – à peine plus de 1600 films et séries, contre plus de 3180 au Royaume-Uni, et près de 9000 aux Etats-Unis -, on se dit au final que l’entreprise américaine s’en sort plutôt bien dans l’hexagone et outre-Rhin.

Si le New-York Times ne révèle aucun chiffre pour le marché belge, il semblerait que l’offre numérique sur notre territoire soit similaire à ce qu’on trouve chez nos voisins. La Belgique et la France figureraient néanmoins en queue du peloton pour ce qui est de l’offre en séries télévisées. En effet, Netflix propose “House of Cards” sur la plupart des territoires mais pas chez nous, la faute à un accord passé avec les chaines locales avant le déploiement du service à l’étranger. Plus surprenant, une seule des six séries les plus populaires sur Netflix US serait accessible depuis la Belgique. Il s’agit bien sûr de Breaking Bad. Outre House of Cards, cette liste compte également Lost, The Office (version US et UK) et Mad Men.

D’après les chiffres révélés par le New-York Times, le service de streaming américain compterait déjà près de 10 millions d’abonnés en Europe, contre un peu plus de 37 millions aux Etats-Unis. Reste à présent à voir si Netflix parviendra à faire croître les chiffres, et surtout à proposer du contenu sur mesure pour les différents marchés ciblés.