L’IA reprend la gestuelle, la voix et le physique d’une animatrice télé bien réelle. 

De nos jours, on retrouve des formes d’intelligence artificielle dans de très nombreux secteurs que ça soit dans les technologies, la recherche ou la science, mais elle est également utilisée dans des domaines moins “sérieux” tels que le divertissement ou l’information. La chaîne câblée sud-coréenne MBN vient en effet de présenter sa première animatrice de télévision virtuelle, IA Kim, une première dans le pays.

L’animatrice virtuelle a été développée à partir d’une personne bien réelle, la présentatrice Kim Ju-ha qui travaille elle aussi pour la chaîne MBN. Une copie presque parfaite de l’animatrice en chair et en os. « J’ai été créé grâce à l’apprentissage profond de 10 heures de vidéo de Kim Ju-ha, apprenant les détails de sa voix, la façon dont elle parle, les expressions faciales, la façon dont ses lèvres bougent et la façon dont elle bouge son corps. Je suis capable de rapporter les actualités exactement comme le ferait la présentatrice Kim Ju-ha », s’est présentée l’IA Kim.

Le fait est que la ressemblance est impressionnante, comme le montre cet extrait :

Lorsqu’elle a pris la parole, l’IA a copié le ton de la présentatrice humaine. Elle a également reproduit sa posture et ses gestes, faisant presque illusion.

Ce n’est pas la première fois qu’une IA joue le rôle d’un présentateur d’un journal télévisé. La Chine avait présenté son premier robot animateur JT en 2018. Dans le cas de la chaîne NBM, l’animatrice est seulement virtuelle, mais l’illusion est remarquable.

L’objectif de ces présentateurs virtuels de JT est de permettre à des chaînes de télévision de diffuser des informations 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 lorsque les vrais présentateurs faits de chair et de sang se reposent ou sont malades. Il se pourrait donc que dans un avenir plus ou moins proche, l’actualité soit présentée par des avatars réalistes animés par une IA.