Crédit photo : AFP

Pourquoi le prix de l’Ethereum s’est effondré ces derniers jours

“Buy the rumor, sell the news”. Un adage qui prend tout son sens avec “the merge”.

Si beaucoup s’attendaient à voir l’Ethereum atteindre de nouveaux sommets après “the merge”, le passage d’un modèle “proof-of-work” à un modèle “proof-of-stake” pour la blockchain Ethereum, l’ETH a fait des siennes, en perdant plus de 10% de sa valeur en l’espace de quelques heures.

Après être passé au-delà des 1700€ le 7 septembre dernier, l’ETH est retombé sous les 1300€ en ce début de semaine. Un effondrement du cours que beaucoup de traders professionnels avaient anticipé.

Comme c’est souvent le cas avec les cryptomonnaies, les cours ont tendance à s’envoler dans les semaines précédant une annonce majeure ou le déploiement d’une nouveauté majeure. Une fois la “nouvelle” officialisée ou la fonctionnalité déployée, de nombreux traders revendent leurs actifs. Dans le jargon, on parle de l’adage “acheter la rumeur, vendre la nouvelle”.

Les récentes déclarations de Gary Gensler, le président de la SEC – la Securities and Exchange Commission -, l’organisme qui régule les marchés aux Etats-Unis, pourrait également avoir eu un impact majeur sur le cours de l’actif. Celui-ci a en effet déclaré, juste après la transition de la blockchain au modèle “Proof-of-stake” que ce changement de statut ferait de l’Ethereum un “security token”. De facto, les propriétaires d’ether peuvent obtenir des récompenses financières grâce au staking de leurs actifs. Ce qui voudrait signifier que les entreprises qui utilisent ce réseau seraient forcées d’intégrer un système de protection des investisseurs. Une déclaration qui a fait l’effet d’une bombe sur les marchés, puisque c’est la première fois que la SEC montre un intérêt prononcé pour le réseau Ethereum.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.