Crédits : Belga

Les Pays-Bas proposent le premier timbre NFT

Vendredi dernier, PostNL, la société postale néerlandaise, a lancé la prévente de son tout premier crypto-timbre.

Le crypto-timbre des Pays-Bas se compose d’une partie physique, comme un timbre ordinaire, et d’une partie numérique, sous forme d’un jeton non fongible (NFT). Un NFT est une preuve numérique de propriété. Elle est non échangeable et irremplaçable. La face “crypto” du timbre se décline en cinq couleurs différentes. De quoi intéresser les collectionneurs puisque certaines couleurs sont plus rares que d’autres.

À 9,05 euros pièce, le timbre représente un taureau sur un fond de tulipes et le drapeau tricolore néerlandais. Les préventes de ces timbres de la taille d’une carte bancaire ont commencé à la fin de la semaine dernière et ont bénéficié d’un engouement non négligeable. Dès les trois premières semaines qui ont suivi l’annonce de la société postale néerlandaise, déjà plus de 2.000 personnes s’étaient inscrites. Les ventes officielles à grande échelle commenceront le 22 septembre et 140.000 exemplaires seront mis à disposition. Aux dernières nouvelles, le stock est déjà épuisé. À noter que, pour ceux qui ne s’intéressent pas à l’univers crypto, il sera possible d’utiliser ces timbres juste pour envoyer un courrier.

Cette sortie n’est pas une première, puisque c’est en 2019 que la poste autrichienne a émis le premier timbre postal numérique sous la forme d’un token non fongible (NFT). Le premier crypto-timbre suisse a vu le jour en 2021 et le deuxième le 8 août dernier. Ces timbres se basent sur la blockchain, une technologie qui fonctionne sans organe central de contrôle. Elle permet de garder la trace d’un ensemble de transactions, de façon décentralisée, sécurisée et transparente, sous forme d’une chaîne de blocs.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

A lire aussi: