Crédits : Unsplash

La plateforme de cryptomonnaies Celsius se déclare en faillite

Le crash des cryptos a fait une autre victime.

“Le spécialiste américain du prêt de cryptoactifs Celsius Network a annoncé mercredi avoir déposé son bilan à New York, ajoutant ainsi son nom à la liste des victimes de l’effondrement des cours sur ce marché”, rapporte Reuters.

Cela faisait plusieurs semaines que Celsius, l’une des plus grosses plateformes de prêts de cryptomonnaie était en crise. La plateforme promet aux épargnants des rendements élevés et un accès au crédit plus avantageux que celui proposé par les établissements bancaires traditionnels. Elle vient de déclarer faillite dans un contexte de baisse des cours des cryptomonnaies.

Pour rappel, le Bitcoin a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis le début de l’année. Il s’échange actuellement tout juste au-dessus des 20.000 dollars, alors qu’il valait près de 69.000 dollars en novembre 2021. Cela représente une perte de 70% de sa valeur.

Une “fausse” faillite

Selon Reuters, dans le dossier déposé mercredi au tribunal des faillites du district sud de New York, Celsius estime son bilan entre un et 10 milliards de dollars. Le nombre de ses créanciers s’élèverait à plus de 100.000. Les fondateurs se veulent rassurants et affirment avoir évité le pire. D’ailleurs, dans un communiqué de presse, on peut lire, “c’est la bonne décision pour notre communauté et pour notre entreprise”. Alex Mashinsky, le cofondateur et dirigeant de Celsius ajoute, “nous avons une équipe forte et expérimentée en place pour nous guider à travers ce processus”.

Attention, il faut bien comprendre qu’ici, “faillite” adopte une autre signification que son sens commun. En effet, le chapitre 11 de la loi américaine, qui encadre les faillites de manière, précise qu’il s’agit en fait d’une opération de “restructuration”. Ainsi, les entreprises qui font la demande de cette “procédure de faillite” sont placées sous la protection d’un tribunal le temps de se remettre sur pied et de restructurer leurs comptes. Et ce, tout en poursuivant ses opérations courantes.

Gel des retraits

Pour son cas, Celsius a demandé aux juges de continuer à pouvoir payer ses employés, mais n’a pas demandé l’autorisation de permettre à nouveau les retraits pour ses clients. Des retraits gelés depuis le mois dernier. Une décision qui prive les investisseurs de tout accès à leur épargne.

L’objectif de cette décision est d’éviter une crise similaire à celle que Terra a connu. “Sans cette pause, les retraits auraient augmenté, et auraient permis à certains clients, les plus rapides à agir, d’être entièrement remboursés, laissant les autres derrière à attendre” explique le communiqué. En bref, la plateforme espère se restructurer de façon à “maximiser la valeur pour toutes les parties prenantes”. En attendant un rebond, 167 millions de dollars de trésorerie seraient disponibles en cas d’urgence. Reuters rappelle que Voyager Digital, un concurrent de Celsius, a déjà déposé le bilan et Vauld, basé à Singapour, a lui aussi gelé les retraits.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.