Unsplash

Les stablecoins ont du mal à supporter le crash des cryptos

Le marché des cryptomonnaies subit un crash majeur. Face à cette situation, les stablecoins, des cryptomonnaies dont la valeur est alignée sur celle du dollar, s’effondrent. .

Jeudi, l’UST, un stablecoin, est tombé à 0,4 dollar de valeur. Un effondrement qui s’explique par des volumes anormaux. Si dans le cas de l’UST, tout cela semble être le résultat d’une arnaque ou d’une attaque sur le réseau, les autres stablecoins ont également tremblés avec le crash du Bitcoin. Les volumes d’échanges très élevés ont fait varier sensiblement la valeur des principaux stablecoins.

Une chose distingue l’UST des autres stablecoins. L’UST est en effet basé sur un modèle algorithmique. Contrairement au stablecoins classiques, les stablecoins dits “algorithmiques” sont régulés par des algorithmes et sécurisés par des actifs numériques, comme le Bitcoin ou le Luna, dans le cas de l’UST. Ces algorithmes peuvent réduire la circulation du stablecoin pour en augmenter sa valeur, si jamais un besoin d’ajustement se fait ressentir. Ils créent donc de nouveaux jetons si le besoin s’en fait ressentir.

Les autres stablecoins utilisent des réserves de cash, d’or et d’actifs numériques comme sécurité. Parmi ceux-ci, le Tether est le plus connu, et de loin le plus utilisé. Théoriquement, ceux-ci ne peuvent pas voir le cours chuter de façon aussi dramatique que l’UST. Vendredi toutefois, le Tether a brièvement perdu sa parité avec le dollar, atteignant une valeur de 0,95 dollar.

Le Tether a brièvement perdu sa parité avec le Bitcoin, jeudi.

Tout cela a été causé par un volume important de transactions. La chute du prix du Bitcoin a provoqué une vente massive chez certains investisseurs effrayés par un potentiel crash, et inversément une vague d’achats compulsive avec des volumes d’achats jusqu’à 10 fois supérieurs à d’ordinaire. Dans ce type de situation, certains traders ont tendance à parier sur les mouvements du Bitcoin en utilisant des effets de leviers. Concrètement, ils peuvent faire grimper leurs gains de 500%, 1000% voire jusqu’à 10000% en pariant ce qu’ils ont sur un trade. Des paris risqués qui entrainent naturellement des faillites chez certains d’entre eux. Concrètement, lorsqu’un de ces trades se passe mal, c’est ce qu’on appelle une liquidation. Jeudi, ces liquidations ont dépassé le milliard de dollars en terme de volumes. Tous les actifs dudit trader sont vendus pour compenser la perte enregistrée. Et naturellement, les volumes en Tether et autres stablecoins explosent.

L’USDC est actuellement le stablecoin qui a conservé le mieux sa stabilité.

Sur Twitter, le directeur de la technologie de Tether a toutefois tenu à rassurer les investisseurs. Il a annoncé aux détenteurs de son jeton que la société avait suffisamment de réserves de liquidités pour palier à la situation. Paolo Ardoino a tweeté : “[Un] rappel que Tether honore les rachats [de Tether] à 1 $ – 300 millions de dollars rachetés dans [les] dernières 24 heures, sans une goutte de sueur”.

Il convient toutefois de rappeler que les stablecoins n’appartiennent pas à des États ou à des banques centrales. Ils sont gérés par des sociétés indépendantes qui ne donnent pas beaucoup de transparence sur leurs activités. Si l’USDT semble pour l’instant suffisamment sûr, le cas de l’UST nous rappelle que rien n’est garanti. Si l’UST venait à complètement s’effondrer, rien ne garantirait ses détenteurs qu’ils pourraient être remboursés un jour. Il convient donc de rester prudent et de ne pas laisser ses œufs dans le même panier.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.