Crédit photo : AFP

Ethereum : les frais baissent grâce au Layer 2, mais pas assez pour Vitalik

Le créateur de la blockchain Ethereum estime que les frais des transactions sur le Layer 2 sont encore trop élevés. 

Si transférer de l’Ethereum d’un wallet à l’autre coûte généralement quelques dizaines d’euros, les frais peuvent parfois s’envoler pour atteindre des centaines voire dans certains cas des milliers d’euros – comme on a pu le constater le week-end dernier avec le dernier fiasco en date d’APE. Heureusement, il y a les “Layer 2”, des solutions externes qui viennent se greffer à la blockchain Ethereum. Polygon est l’une des plus utilisées, mais il en existe beaucoup d’autres. Avec Polygon, les utilisateurs peuvent envoyer des fonds beaucoup plus rapidement d’un wallet à l’autre. Les frais de transactions sont également nettement moins élevés. Il faut compter 25 centimes de dollars par transaction.

Ces alternatives existent parce que la blockchain Ethereum n’est actuellement pas capable de supporter un très grand nombre de transactions sur son réseau. La loi de l’offre et de la demande régule le marché. Lorsque le réseau est fort utilisé, les prix s’envolent. Les Layer 2 ont donc leur place.

Pour Vitalik Buterin, le fondateur de la blockchain Ethereum, les Layer 2 ont comblé l’un des principaux défauts de la blockchain Ethereum. Toutefois, le milliardaire russe estime que les frais sont encore trop élevés sur la plupart des Layer 2. Selon lui, les frais de transaction ne devraient pas excéder 5 centimes de dollars sur un Layer 2.

Actuellement, une seule solution propose des frais de transactions aussi faibles : Metis. Les transactions y sont facturées 2 centimes de dollars. Loopring (12 centimes), ZKSync (19 centimes), Polygon (25 centimes), Boba (48 centimes) et Optimism (57 centimes) sont les principales alternatives proposées sur le marché.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.