L’Ukraine accepte désormais les dons de… NFT

C’est le Ministère ukrainien de la Transformation Digitale qui s’occupe de la réception des dons numériques.

Depuis deux mois, l’Ukraine fait face à une invasion russe de son territoire. Pour faire face aux forces ennemies et financer l’achat d’armes et de munitions, les autorités ukrainiennes acceptent tous les dons qui leur sont proposés : cryptomonnaies, matériel, argent réel… Ce mercredi, le vice-Premier ministre et Ministre ukrainien de la Transformation Digitale, Mykhailo Fedorov, a annoncé via un tweet que son pays accepterait désormais les dons en … NFT.

En passant par le fonds officiel des cryptos de l’Ukraine, “Aid for Ukraine“, les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don de cryptomonnaie ou de NFT. Depuis le lancement de la plateforme, celle-ci aurait permis au gouvernement de récolter près de 60 millions de dollars.

“La nouvelle grande mise à jour de @_AidForUkraine. Nous avons ajouté la section NFT : vous pouvez maintenant faire un don ou acheter des NFT. Tous les fonds, comme toujours, contribueront à la victoire ukrainienne. À vos marques, prêts, NFT !”, lance le Ministre sur Twitter.

Avec l’argent récolté, le gouvernement ambitionne d’acheter des armes donc, mais également du matériel médical, des kits médicaux, et d’autres éléments indispensables pour continuer la défense du pays. À titre d’exemple, en avril, les dépenses ukrainiennes pour ce type de matériel s’élevaient à 45 millions de dollars.

Le fonds permet donc d’offrir des NFT, mais également d’en acheter. Ils proviennent de collections telles que CryptoPunks, mfers, MoonCats, CREYZIES… Les enchères se font actuellement en Ethereum et atteignent, pour certains tokens, une centaine d’ETH.

Visiblement, l’Ukraine compte beaucoup sur les NFT pour remporter cette guerre. En mars, Mykhailo Fedorov avait déjà indiqué que le pays utiliserait les NFT pour rémunérer ses soldats. Une galerie virtuelle de NFT a notamment été mise en ligne pour préserver “la mémoire de la guerre”.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.