Crédits : AFP

Les Américains utilisent de plus en plus des cryptos pour payer leurs achats

En 2022, 3,6 millions d’adultes aux États-Unis utiliseront des cryptomonnaies pour effectuer leurs achats.

Le cabinet Insider Intelligence a publié un nouveau rapport. D’après les résultats, la valeur de la cryptomonnaie comme moyen de paiement devrait augmenter de 70 % cette année. Selon l’analyste David Morris, la croissance de l’utilisation de la monnaie stable a permis d’atténuer la volatilité de la cryptomonnaie.

En réponse au déploiement des monnaies digitales de banque centrale (CBDC en anglais, MDBC en français), les cryptomonnaies devraient s’imposer de plus en plus dans nos vies quotidiennes.

De l’investissement au mode de paiement

Selon le rapport, près d’un tiers des propriétaires de crypto-monnaies ont déclaré avoir acheté quelque chose en ligne avec leurs actifs numériques au cours du mois dernier. Aussi, 21 % des détenteurs ont effectué un achat en magasin à l’aide de cryptomonnaies.

Autre fait intéressant : un quart des propriétaires de cryptomonnaies ont déclaré préférer les commerçants qui acceptent ce mode de paiement. En effet, parmi les consommateurs, près d’un tiers détiennent ou ont détenu des cryptomonnaies au cours de l’année 2021. Certains seraient même prêts à changer de commerçant si cela leur permettait de payer avec ces actifs numériques.

De plus en plus d’utilisateurs

D’ici la fin de 2022, les utilisateurs américains de cryptomonnaies passeront à 33,7 millions, selon les chiffres. En 2023, la société s’attend à ce que ce nombre augmente encore plus pour atteindre 37,2 millions. A savoir que ces estimations sont nettement inférieures aux précédentes. Ces dernières prévoyaient que le nombre de propriétaires de cryptomonnaies aux États-Unis atteindrait 46 millions en 2021.

Nombre de transactions en cryptomonnaies dans le monde entre 2018 et 2023. Crédits : Insider Intelligence.

Et les entreprises l’ont bien compris. Visa a développé plus de 30 programmes de cartes de cryptomonnaies, et Mastercard en possède plus de 20. Du côté des investisseurs, le spécialiste des paiements en actifs numériques Circle a doublé son évaluation à 9 milliards de dollars en février. Et ce, après avoir renégocié un accord avec une “special purpose acquisition companies” (SPAC). L’objectif de ces entreprises, les SPAC, est de procéder à des acquisitions dans des secteurs spécifiques. Pour l’entreprise qui en bénéficie, l’entrer sur les marchés est plus rapide qu’avec la procédure traditionnelle.

Et ailleurs ?

Une autre une enquête signée par Gemini exchange a montré que, l’année dernière, les nouveaux investisseurs en cryptomonnaies ont presque doublé en Inde, au Brésil et à Hong Kong. Interrogés entre novembre 2021 et février 2022, les 30 000 répondants de 20 pays différents ont mentionné qu’ils ont commencé à investir dans la crypto en 2021. Le nombre de ces répondants s’élevait à 54 % en Inde et à 51 % au Brésil et à Hong Kong. Kong.

Selon le même rapport, 41 % des personnes interrogées au Brésil et en Indonésie ont déclaré posséder des crypto-actifs. En guise de comparaison, on en compte 20 % aux États-Unis, 18 % en Australie et 17 % en Europe.

Le flou juridique pointé du doigt

Le rapport d’Insider Intelligence pointe du doigt le manque de clarté de la réglementation. Selon les analystes, ce flou juridique constituerait l’un des principaux freins à l’adoption généralisée des actifs numérique. “Après des années de réglementation insuffisante, l’industrie de la crypto-monnaie semble prête à recevoir davantage de paperasserie”, indique le rapport.

Pour rappel, le président Biden a signé un décret le mois dernier indiquant une surveillance future plus large des cryptomonnaies. “Une réglementation claire devrait permettre aux consommateurs de se sentir plus à l’aise dans l’utilisation du large éventail de produits cryptographiques” considère le document.

Une mauvaise réputation

Deuxième obstacle : l’image négative des actifs numériques. “Des controverses très médiatisées, ses liens avec le dark web et les critiques de personnalités éminentes ont laissé à la crypto une réputation douteuse qui freine son adoption dans l’espace des paiements” observent les analystes. La volatilité des prix porte aussi son poids de responsabilité, la “fluctuation sauvage” des prix des crypto-monnaies pouvant dissuader certains consommateurs et commerçants de les utiliser comme mode de paiement.

“Les sociétés de paiement qui choisissent d’ignorer le potentiel de la crypto risquent de passer à côté d’une grande opportunité”, conclut le papier.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.