Crédit photo : AFP

Il ne reste plus que 2 millions de Bitcoin à miner

19 millions de Bitcoin ont déjà été minés à ce jour. 

Vendredi, le dix-neuf-millionième Bitcoin a été “miné”. Le minage est un processus complexe qui consiste à réaliser des suites de calculs complexes sur des machines entièrement dédiées à cette tâche, calculs qui servent à valider les opérations d’une blockchain. Dans le cas du Bitcoin, ce processus de validation est réalisé par des mineurs et non plus de simples ordinateurs ou smartphones comme ça peut encore être le cas avec d’autres cryptomonnaies.

En tout et pour tout 21 millions de Bitcoin pourront être minés. Le Bitcoin est, par nature, un produit déflationniste. Sa valeur est artificiellement tirée vers le haut par sa rareté.

Sur les 19 millions de Bitcoin minés à ce jour, plusieurs millions sont stockés soigneusement par des investisseurs et entreprises qui attendent patiemment une envolée des cours. Entre 2,78 et 3,79 millions de Bitcoin seraient également “perdus”.  On estime en effet que jusqu’à 20% du stock de Bitcoin aurait été retiré de la circulation “par erreur”. Comprenez par là que leurs propriétaires ont perdu leurs clés d’accès ou que les machines sur lesquelles leur fortune était stockée ont cessé de fonctionner.

Bien qu’il ne reste que deux millions de Bitcoin à miner, ledit processus pourrait encore prendre 118 ans, selon les derniers calculs. Au rythme actuel, le dernier Bitcoin serait en effet vendu en l’an 2140.

Selon les données actuelles, le prochain “halving” devrait se produire en 2024. Le halving décrit une augmentation substantielle de la difficulté du minage, causée de façon non naturelle par le dépassement d’un palier. Traditionnellement, cet événement est suivi par un marché haussier, plus communément appelé dans le jargon “bullrun”, qui se caractérise par une envolée des prix.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.