Crédit photo : AFP

Le créateur de l’Ethereum dénonce l’invasion de l’Ukraine

Habituellement très en retrait sur le politique, le fondateur de la blockchain Ethereum n’a pas hésité à critiquer très lourdement la politique de son pays sur les réseaux sociaux.

“Je suis très fâché par la décision d’abandonner toute solution pacifique au conflit qui oppose la Russie à l’Ukraine” a déclaré le milliardaire sur le réseau social il y a quelques jours. “C’est un crime contre les Ukrainiens et contre les Russes. J’espère que tout le monde se mettra en sécurité, même si je sais que ce ne sera pas possible. Gloire à l’Ukraine.” Un message ultra-politisé qui risque d’en faire un ennemi du Kremlin.

Quelques heures plus tard, il confirmait sa position, en indiquant qu’il ne resterait pas neutre dans ce conflit.

Samedi, le fondateur de la blockchain Ethereum, partageait sur son compte Twitter une levée de fonds en cryptomonnaies pour soutenir les victimes de cette guerre.

Avec ses 3 millions de followers sur Twitter, Vitalik Buterin est l’une des personnalités les plus populaires du monde de la blockchain. Il est également l’une des plus grosses fortunes russes à s’opposer publiquement aux actions du Kremlin.

Le jeune homme a fait fortune dans la blockchain en créant le réseau Ethereum, la seconde cryptomonnaie la plus populaire au monde, un protocole utilisé par de nombreuses autres devises virtuelles. Il posséderait aujourd’hui une fortune de plus d’un milliard de dollars.

Né à Moscou en 1994, le jeune homme a émigré avec ses parents à Toronto, au Canada, à l’âge de six ans. Petit génie en informatique, il a créé le protocole de l’Ethereum à 19 ans.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.