Plates-formes de rencontre : 56.000 arnaques aux cryptos signalées en 2021

Les arnaques aux crypto-monnaies se multiplient de manière inquiétante.

Le nombre de signalements sur les applications de rencontre a doublé en 2021. Les victimes sont souvent prises par les sentiments en étant rassurées par leur interlocuteur, qui les pousse à acheter des crypto-monnaies pour eux.

Un nombre record

Certains appellent ce phénomène “romance scams”, “”pig butchering” ou encore “”sha zhu pan” en chinois. Littéralement “dépeçage de porc”. Le terme désigne les escroqueries en ligne qui consistent à miser sur la romance pour gagner la confiance d’une victime. Ainsi, sur Tinder, Grinder, Bumble et le reste des applis de rencontre du marché, les arnaques aux crypto-monnaies sont nombreuses.

Pendant la pandémie, cette pratique a explosé. En 2021, la Commission fédérale du commerce américaine a recensé 56 000 arnaques aux crypto-monnaies sur les applications de rencontre type Tinder. Les pertes occasionnées sont estimées à 122 millions d’euros. Autrement dit, deux fois plus que l’année dernière.

Peu après avoir engagé la conversation, les arnaqueurs cherchent à emmener leur victime sur WhatsApp. Sur cette plateforme, le chiffrement de bout en bout leur permet de rester anonymes.

Principales victimes : les jeunes femmes

Selon les données de la Global Anti-Scam Organization, un groupe de défense dirigé par des bénévoles, les escrocs ciblent principalement les jeunes femmes ayant un niveau d’éducation élevé. Et ce, surtout sur Tinder, Bumble ou Hinge.

En chiffres, 67 % des victimes sont des femmes âgées de 25 à 40 ans et 32 % ont un diplôme universitaire. La perte moyenne par victime est estimée à 121.926 dollars. En tout, 41 % des victimes ont rencontré leur escroc sur Facebook, Instagram ou WhatsApp.

De faux investissements

Pour attirer leur cible, les criminels misent sur le manque de connaissances du grand public et l’appât de l’argent facile. Dans une enquête, le New York Times prend pour exemple le cas d’une jeune femme, Tho Vu. Après avoir fait connaissance avec son arnaqueur, la conversation dérive rapidement sur le sujet des crypto-monnaies. À partir d’un certain moment, une fois la conversation bien entamée, l’homme lui conseille d’investir dans des monnaies non fiduciaires. Mieux encore, il lui promet de gagner gros en investissant dans le bitcoin. Ainsi, en quelques semaines, Tho Vu lui a transféré l’équivalent de 264.000 euros.

En clair, les escrocs se font également passer pour des courtiers ou des investisseurs en crypto-monnaies. Ils proposent ensuite aux victimes un guide pour investir dans des placements à haut rendement et à faible risque. En réalité, ils redirigent leurs victimes vers un faux site Web ou une fausse application d’investissement qu’ils contrôlent.

 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.