123456 est toujours le mot de passe le plus utilisé

Un trop grand nombre de personnes continue d’utiliser des mots de passe trop faciles à deviner.

Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation qui sont menées chaque année pour encourager les utilisateurs et les sociétés à sécuriser davantage leurs appareils, les mauvaises habitudes ont la vie dure.

Une étude réalisée par Nord VPN dévoile les mots de passe les plus utilisés dans 50 pays à travers le monde. L’étude a été menée en collaboration avec des chercheurs indépendants spécialisés dans la recherche d’incidents de cybersécurité. Près de 4 To de données ont ainsi été compilés pour faire ressortir les grandes tendances et le temps nécessaire pour faire sauter ces mots de passe.

Une illusion de sécurité

123456 reste ainsi le maître incontesté des mauvais élèves avec plus de 103.170.000 occurrences dans la base de données. Sans surprise, ce mot de passe ne tient pas plus d’une seconde face à des hackers. Le top 200 n’est ainsi composé que de mot de passe très facile à deviner par les pirates informatiques. En 2e et 3e position, on retrouve les très originaux 123456789 et 12345. C’est ensuite qwerty et password qui viennent respectivement en 4e et 5e place.

Des mots de passe à l’apparence plus compliquée, mais tout aussi peu efficace sont également présents dans le top 30. On peut notamment citer 1q2w3e, qwe123 et 1qaz2wsx qui cumulent ensemble 14,4 millions d’occurrences.

Si utiliser un nom commun ou un nom propre est toujours une mauvaise idée, on peut cependant remarquer une affection toute particulière des internautes pour les mots dragon, monkey, football et princess.

Les clubs de football populaires en Belgique

En Belgique, la liste est sensiblement identique avec 123456 qui reste indétrônable avec 78.700 apparitions. Viennent ensuite newmember et azerty. On trouve également des mots de passe liés à des clubs de football belges comme anderlecht et standard.

Parmi les faits amusants, on peut également constater qu’un nombre impressionnant de personnes aiment utiliser leur propre nom et que les gros mots sont également utilisés régulièrement comme mots de passe.

Si tous ces mots de passe sont extrêmement faciles à trouver pour les pirates et prennent généralement moins d’une seconde à deviner, c’est parce qu’il existe des « dictionnaires » des mots les plus utilisés. Si les chercheurs en cybersécurité réalisent des listes pour mettre en garde les utilisateurs, les pirates utilisent eux aussi des listes similaires pour tester en priorité les mots de passe les plus communs.

C’est pour cette raison qu’il faut impérativement utiliser un mot de passe unique et original. Plus une suite de chiffres et de lettres sera longue et imprévisible, plus les pirates auront difficiles de la trouver.

Il est également important de mettre régulièrement à jour ses mots de passe. Si cela peut complexifier la mémorisation des mots de passe, un gestionnaire de mots de passe peut être utilisé pour sécuriser et rassembler les mots de passe.