Un stablecoin basé sur l’euro fait ses débuts

La société Angle Labs a levé 5 millions de dollars pour démocratiser l’utilisation des stablecoins en Europe.

Dans le monde instable des cryptomonnaies, il existe un type de monnaie numérique qui tente de se démarquer des autres en proposant une stabilité et une fiabilité accrue : les stablecoins. Contrairement aux monnaies virtuelles « traditionnelles », les stablecoins sont « adossés » à une valeur refuge. C’est-à-dire qu’il existe une monnaie réelle, comme des dollars ou de l’or, derrière cette cryptomonnaie, ce qui lui permet de réduire sa volatilité.

Un porte-parole de la Banque de France a affirmé que plus de 86 % des banques centrales avaient mené ou ont mené des expérimentations avec des monnaies numériques. La Banque centrale européenne de son côté, travaille sur l’élaboration d’un stablecoin officiel dont la valeur serait équivalente à celle de l’euro. Rien ne presse cependant, car l’objectif de lancement de ce stablecoin officiel a été fixé à 2025.

Dans le reste du monde, de nombreux États réalisent eux aussi des recherches et des expériences avec les monnaies numériques. La Chine notamment, a prévu de lancer un stablecoin, le yuan numérique, durant l’année 2022.

Une première initiative à grande échelle en Europe

Plutôt que d’attendre le lancement lointain des premières monnaies numériques européennes officielles, la start-up française Angle Labs a décidé de lancer le premier stablecoin d’envergure adossé à l’euro. L’entreprise a ainsi travaillé sur un stablecoin basé sur l’euro et sur la blockchain Ethereum nommée « agEUR ». Il a été officiellement lancé ce 3 novembre.

https://twitter.com/AngleProtocol/status/1455927871562715142?s=20

Si vous suivez les nouveautés concernant les stablecoins, vous noterez sans doute qu’il ne s’agit pas de la première tentative de stablecoin adossé à l’euro. La différence réside ici principalement dans la capitalisation boursière de l’agEUR. La start-up est en effet parvenue à lever 5 millions de dollars en septembre pour son stablecoin, ce qui le rapproche d’autre stablecoins établis comme l’USD Coin (USDC) ou le Tether (USDT). Les autres stablecoins basés sur l’euro comme le LUGH ou l’EURt sont pour l’instant restés anecdotiques.

Le protocole conçu par l’équipe d’ingénieurs d’Angle Labs permet à tous ceux qui le souhaitent d’acheter de l’agEUR. Un agEUR devra continuellement valoir un euro. Enfin, afin de garantir la valeur des agEUR dans le temps, le protocole a été conçu pour accepter des garanties pour les agEUR, comme les « Bitcoin emballés » (WBTC), l’ether et d’autres dérivés comme le wBTC ou le wETH.

Pour tenter d’attirer des utilisateurs, le protocole émet des contrats à terme perpétuels. De cette façon, certains traders ouvriront des positions à effet de levier en espérant générer des retours sur leurs investissements. Ces traders couvriront les gains ou les pertes en capital pour les autres utilisateurs du protocole.

Il sera également possible de fournir des liquidités et d’accumuler des intérêts sur ses dépôts. Ces dépôts serviront de garantie supplémentaire pour le protocole.