Le Bitcoin pourrait bientôt faire ses débuts à Wall Street

Le Bitcoin est proche des 61.000 dollars et se rapproche du record établi en avril.

Pour la première fois depuis six mois, le Bitcoin retourne au-delà du seuil des 60.000 $ et se rapproche du record historique établi en avril dernier à 64.500 $. Samedi soir, la valeur est passée au-delà des 62.000 $ et la tendance semble se poursuivre. La dernière hausse des prix est liée aux rumeurs selon lesquelles la SEC, l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, serait prête à donner son feu vert au premier ETF de cryptomonnaie à Wall Street. Ces rumeurs ont été corroborées par les déclarations positives du président de la SEC qui laissaient entendre qu’il était ouvert à la cotation de fonds liés au Bitcoin.

Le premier ETF de Bitcoin pourrait donc faire ses débuts cette semaine à Wall Street après un an de litige avec la SEC, dans ce qui est considéré comme une étape importante vers l’institutionnalisation du Bitcoin. Pour rappel, un ETF, un « Exchange Traded Funds » ou fonds négocié en bourse en français, désigne des fonds de placement dont les parts peuvent être négociées en bourse, comme des actions.

Le nouvel ETF n’ira cependant pas acheter de vrais Bitcoins, mais des contrats à terme sur le prix de la monnaie numérique. Cela a suscité plusieurs critiques de la part du monde de la cryptomonnaie, car il pourrait y avoir des écarts entre le prix du Bitcoin classique et ceux suivis par le nouveau fonds négocié en bourse. À cela s’ajoutent les coûts de vente et d’achat de ces contrats et les marges des courtiers.

En plus du nouveau fonds ProShares, il existe plusieurs ETF qui attendent une réponse de la SEC et qui pourraient entrer dans le monde de la finance traditionnelle prochainement. En août, Invesco, Valkyrie Investments et VanEck ont ​​également demandé l’approbation de l’autorité financière pour le même type de produit, avec une période d’examen de 75 jours.

Si ce type de fonds existe déjà au Canada ou en Europe pour les investisseurs particuliers, la société ProShares devrait être la première société américaine à déployer un fonds négocié en bourse basé sur des contrats à terme ayant pour objet les Bitcoins, si la SEC n’émet aucune objection. Cela pourrait survenir dès ce lundi ou mardi.