La première école au monde imprimée en 3D vient d’être inaugurée

La construction de l’école n’a demandé que 18 heures. 

La technologie d’impression 3D de bâtiments est de plus en plus utilisée au quatre coins du monde. C’est ainsi que la première école imprimée en 3D a vu le jour au Malawi. Cette dernière a pu voir le jour grâce à la société danoise Cobod qui a fourni les imprimantes 3D nécessaires au projet de la filiale 14Trees, société qui vise à accélérer la production et la commercialisation de technologies de logement abordables à l’échelle mondiale, pour la construction de l’école.

« Je suis très fier de la façon dont nos collègues de 14Trees ont déployé une technologie d’impression 3D de pointe pour répondre à un besoin d’infrastructure si essentiel. Maintenant que nous avons prouvé le concept au Malawi, nous sommes impatients d’étendre cette technologie à toute la région, avec des projets déjà en préparation au Kenya et au Zimbabwe », a déclaré Miljan Gutovic, responsable de la région d´Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique du groupe LafargeHolcim, impliqué dans le projet.

Selon l’UNICED, le Malawi souffre en effet d’un manque flagrant d’établissement scolaire. La technologie d’impression 3D pourrait pallier ce problème en moins de temps qu’il faudrait pour construire les 36.000 salles de classe nécessaires pour combler le déficit actuel. Avec les méthodes de constructions habituelles, mettre sur pieds toutes ces écoles demanderait en effet 70 ans contre seulement 10 ans avec l’impression 3D.

Cette technologie toujours plus répandue a permis de construire la première école imprimée en 3D au monde en seulement 18 heures.

Construire une école via l’impression 3D prend moins de temps qu’avec des techniques traditionnelles.

« Je suis très impressionnée par le nouveau bâtiment – sa durabilité et sa conception offrent l’espace et les installations dont les élèves ne disposaient pas auparavant. Cette école attirera davantage d’élèves, et les apprenants qui l’avaient quittée reprendront leurs études », a déclaré Juliana Kuphanga Chikandila, conseillère en éducation primaire et représentante du directeur de l’éducation, de la jeunesse et des sports au Malawi.

Outre le fait d’aider à pallier le manque d’infrastructure scolaire dans plusieurs pays, 14trees souhaite surtout promouvoir de nouvelles méthodes de construction respectueuse de l’environnement, à faible émission de carbone. En utilisant l’impression 3D pour mettre sur pied cette école au Malawi, 14trees a réduit son empreinte écologique de plus de 50% par rapport aux méthodes de construction traditionnelles.

D’autres écoles imprimées en 3D devraient voir le jour en Afrique dans un avenir proche.