Le code source original du WorldWideWeb mis aux enchères

La vente du code original se fera sous la forme d’un NFT, un jeton non fongible.

C’est une vente aux enchères particulièrement originale que s’apprête à ouvrir la maison Sotheby’s, située à Londres. Cette dernière s’apprête en effet à proposer le code source original du WorldWideWeb, à savoir le premier navigateur web et éditeur HTML au monde, développé par Tim Berners-Lee entre 1989 et 1990.

Le lot mis aux enchères à partir du 23 juin comprend donc les 9555 lignes de code source du WorldWideWeb ou World Wide Web, un manuscrit de son créateur écrit durant le processus de création du code qui révolutionna le monde, une vidéo de 30 minutes illustrant le code en cours d’écriture, ainsi qu’un poster numérique contenant les 9555 lignes de code du WWW. Le tout sera proposé sous la forme d’un NFT, soit un jeton non fongible qui octroie les droits de propriété sur une œuvre numérique.

Le lot « This Changed Everything » sera proposé aux enchères par Berners-Lee en personne, via la maison Sotheby’s, au prix de départ de 1.000 dollars. L’homme a indiqué que le choix de proposer son héritage sous le format NFT s’était imposé naturellement à lui au regard de la nature de l’objet. Une partie des bénéfices réalisés sur cette vente sera reversée aux œuvres de charité soutenues par Tim Berners-Lee et sa femme, Rosemary Leith.

Ce monument d’histoire pourrait attirer les acheteurs, même si l’engouement pour les NFT semble ne plus être d’actualité. Selon les analystes de chez Proto, la bulle des NFT a en effet déjà explosé, après avoir vu certaines œuvres adjugées pour des sommes folles. L’œuvre numérique la plus chère vendue sous la forme d’un NFT est celle de l’artiste Beeple, adjugée pour 96 millions de dollars.