La startup vient de lever 6,5 millions d’euros pour y parvenir.

Après avoir mis en contact des sociétés de leasing avec des clients pendant deux ans, Lizy, la filiale de leasing d’occasion digitale de D’Ieteren Auto, a décidé de prendre son indépendance. La startup sera désormais un véritable acteur à part entière sur le marché du leasing puisqu’elle proposera elle-même des voitures d’occasion en leasing aux professionnels et aux particuliers.

Une nouvelle aventure rendue possible grâce à une nouvelle levée de fonds. Lizy est en effet parvenu à lever 1,5 million d’euros auprès du groupe D’Ierteren, mais a également conclu une ligne de crédit de 5 millions d’euros. Avec 6,5 millions d’euros en poche, la startup entend bien affirmer sa position sur le marché belge, mais aussi se développer à l’étranger.

« Avec cette enveloppe, nous prévoyons d’accélérer le développement de notre plateforme en ligne, mais aussi notre présence en Belgique. C’est pourquoi nous cherchons à recruter du personnel. Cela nous sera également indispensable pour notre objectif à long terme qui est de devenir la plus grande société de leasing digitale en Europe », nous a expliqué Sam Heymans, l’un des fondateurs de Lizy.

Un pari risqué pour la startup qui va devoir faire face à de nombreux obstacles. La concurrence est rude sur le marché de leasing et certains acteurs occupent déjà de jolies parts du marché, mais grâce à son offre 100% digitale, Lizy est certaine de pouvoir se faire une place. « Notre offre est 100% digitale. Tout se passe donc en ligne, que ça soit la demande de devis, le choix de la voiture, la signature du contrat ou la commande du véhicule. Cela nous offre plusieurs avantages par rapport à la concurrence », assure le cofondateur de la startup. « Le premier est qu’on est moins cher puisque nous n’avons pas de boutique ni de showroom. Nous avons donc besoin de moins de personnes pour faire tourner la boutique. De plus, le fait qu’on mise sur les véhicules d’occasion nous permet également de baisser les prix de nos abonnements. Le second avantage est la vitesse du processus. Après avoir signé un contrat chez nous, votre véhicule pourra vous être livré chez vous dans les trois semaines contre entre 6 et 9 mois dans le cas d’une voiture neuve en leasing. »

Objectif : Europe

Depuis sa création en 2019, la startup est parvenue à signer plus de 1.000 contrats de leasing. En s’émancipant, Lizy souhaite poursuivre ses affaires sur le marché belge en proposant notamment des véhicules électriques. « La Belgique pousse les sociétés à opter pour des véhicules électriques. C’est pourquoi on est en train de développer notre offre de voitures électriques en proposant une formule adaptée », explique Sam Heymans. « Notre premier objectif est de nous stabiliser sur le marché belge, avant d’aller voir ailleurs. »

La startup souhaite en effet se déployer à l’étranger, mais cela ne devrait pas se concrétiser avant un moment. « Nous étudions plusieurs marchés, notamment celui de la France, de l’Allemagne et de l’Angleterre, mais pour parvenir à nous faire une place, nous devrons adapter notre offre à ces marchés. Les envies des clients ne sont pas les mêmes que celles des Belges, nous devons donc revoir notre stratégie. Quand nous seront prêts, on se lancera ».