Qu’est ce que la “croix de la mort” et comment affecte-t-elle le cours du Bitcoin

Une croix de la mort signe généralement la fin d’un “bullrun”. 

Redoutée par tous les traders, la “death cross” ou “croix de la mort” apparaît lorsque la ligne de la “moyenne mobile” (moving average ou “MA” en anglais) des 50 jours croise celle des 200 jours. Elle est traditionnellement assimilée à un indicateur signalant la fin d’un “bullrun”, ou période haussière, pour les traders.

La moyenne mobile est un indicateur d’une tendance de prix sur une période donnée, surtout utilisée pour dégager des tendances en trading, et confirmer notamment des zones de support et de résistance pour les cours. L’indicateur n’est pas un indicatif du cours actuel d’une devise ou d’une cryptomonnaie – il s’agit d’un indicateur dit “retardé”, qui permet d’avoir une vision plus large sur un marché qui enregistre de fortes fluctuations.

Golden cross et Death cross

Il existe deux types de croix. La “Golden cross”, qui indique généralement le début d’un marché haussier (ou bullrun), et la “Death cross”, qui indique inversément le début d’un marché baissier (ou bear market).

Si les effets d’une Golden Cross et d’une Death Cross se vérifient souvent sur le court ou le moyen terme, elles ne sont pas toujours des indicateurs fiables. Lors d’une période d’accumulation, il est possible que plusieurs death cross et golden cross apparaissent sur les charts sans que cela ne conduise à un marché haussier ou baissier, comme l’expliquait récemment le spécialiste des cryptomonnaies Benjamin Cowen sur sa chaine Youtube.

Durant une période d’accumulation, plusieurs Death Cross et Golden Cross peuvent apparaître, sans induire de marché haussier ou baissier.

“Il y a deux types de Death Cross selon moi” explique le créateur de la chaine “Into the Cryptoverse”. “L’une peut apparaître durant une phase d’accumulation. Durant cette phase, le prix progresse latéralement et la volatilité du cours crée des croisements entre les deux lignes de moyenne mobile. L’autre se produit après une forte croissance du prix.” Ce second cas de figure est traditionnellement redouté car il est généralement suivi par une période baissière de plusieurs mois – le bear market. Il n’est toutefois pas rare non plus qu’une croix de la mort soit suivie par un pic, avant un effondrement du cours. “Les Golden cross et Death cross ont tendance à affecter émotionnellement les investisseurs.”

“En 2018, une croix de la mort a confirmé le marché baissierexplique Rekt Capital, un autre analyste renommé. Dans les 6 mois qui ont suivi, le Bitcoin a vu sa valeur s’effondrer de 8500$ à 3100$, soit une chute brutale de plus de 50% du cours. Avant l’apparition de cet indicateur, le cours du Bitcoin avait toutefois déjà chuté de plus de 50%. C’est la raison pour laquelle on parle d’un “indicateur retardé”. La Golden Cross n’apparait pas non plus immédiatement après un crash. Elle confirme une tendance après plusieurs semaines de croissance. En 2019, elle est apparue en juin, lorsque le cours du Bitcoin était déjà passé de 3100$ au plus bas à un peu plus de 4300$. L’indicateur n’en reste pas moins majoritairement fiable puisque les personnes qui ont acheté du Bitcoin lorsqu’elle est apparue ont potentiellement pu tripler leur mise en l’espace de deux mois.

La “croix de la mort pourrait apparaître d’ici plusieurs semaines.

Bear market ou période d’accumulation?

Le cours du Bitcoin est très difficile à prédire de par sa volatilité. La récente chute du cours semble toutefois nous mener petit à petit à une “death cross”. “La probabilité que ces deux lignes ne se croisent pas est relativement faible. Le prix du Bitcoin devrait augmenter de plus de 1200$ par jour pour que cela ne se produise pas” explique Benjamin Cohen.

S’il n’est pas impossible que la Death Cross soit évitée de justesse, les statistiques jouent actuellement plutôt en faveur d’un bear market ou d’une période d’accumulation. Les deux cas de figure sont très différents. Le bear market peut mener à une chute brutale des cours pendant plusieurs mois. La période d’accumulation se caractérise par de plus petites fluctuations des cours (de l’ordre de 10 à 30%) sur une période qui peut s’étendre de quelques mois à une année, et conduit généralement à une nouvelle période haussière.