Un télescope géant bientôt envoyé dans l’espace

Le télescope prendra son envol depuis le Centre spatial guyanais de Kourou d’ici la fin de l’année.

Après plusieurs reports de lancement, le télescope spatial le plus grand jamais construit s’apprête enfin à être envoyé dans l’espace. Malgré un énième report, le lancement du James Webb Space Telescope (JWST) qui devait avoir lieu le 31 octobre prochain se fera finalement plus tard. Sa fenêtre de lancement se situe désormais à la mi-novembre voire début décembre.

Ce nouvel observatoire développé dans le cadre d’un partenariat entre les agences spatiales américaine (NASA), européenne (ESA) et canadienne (CSA) permettra d’observer la lumière des premières étoiles et galaxies formées une centaine de millions d’années après la formation de l’Univers. Grâce à ses longueurs d’onde plus longues et une sensibilité améliorée par rapport au télescope spatial Hubble, le JWST devrait permettre d’observer de nouveaux éléments dans l’espace, dont la formation remonte à quelques centaines de millions d’années seulement du Big Bang.

Une fois dans l’espace, le JWST se rendra au point de Lagrange L2, situé à 1,5 million de kilomètres de la Terre. Un périple qui demandera un voyage d’un mois au télescope. Une fois sur place, les responsables de la mission devront le mettre en service, une tâche qui leur prendra au moins 6 mois. Les premières images de JWST ne sont donc pas attendues avant le mois de juin 2022.