Facebook et Instagram vont donner la possibilité de masquer les coeurs et pouces en l’air

Cachez ces «likes» que je ne saurais voir: ce sera bientôt possible sur Facebook et Instagram, qui vont donner le choix aux utilisateurs de masquer le nombre de «coeurs» sans trancher le débat sur les effets potentiellement délétères de la quête de validation sur les réseaux.

Les usagers des deux plateformes géantes du groupe Facebook vont avoir l’option de désactiver l’affichage du nombre de «likes» sous tous les contenus qui s’affichent sur leur fil, et ainsi réagir, ou non, sans se laisser influencer par l’avis des autres.

Ils pourront aussi suspendre cet indicateur de popularité pour les images et messages qu’ils postent en ligne.

«Il y a le côté des consommateurs qui lisent et voient les contenus, et celui du partage. Vous pouvez contrôler des deux côtés», a résumé Adam Mosseri, le patron d’Instagram, lors d’une conférence de presse.

Il sera aussi toujours possible de voir qui a donné un «coeur» à quel contenu – et donc de compter manuellement.

La quête effrénée des «likes» inquiète de nombreux psychologues, notamment pour la santé mentale des adolescents, exposés au quotidien, souvent sans recul, à une vision enjolivée ou complètement artificielle de leur environnement et de leur entourage. Sans compter les risques de harcèlement en ligne.