Il sera également possible d’acheter des NFT dans les futurs jeux de Sega.

La folie des NFT, ces jetons non fongibles, continue. Après Atari, c’est autour de la société japonaise Sega de céder à ce nouveau phénomène particulièrement en vogue depuis plusieurs semaines. L’éditeur et développeur japonais vient en effet d’annoncer qu’il allait proposer à la vente des NFT tirés de ses licences les plus populaires. Sega proposera également aux joueurs d’acquérir des NFT dans ses futurs jeux vidéo.

On ne sait malheureusement pas grand-chose de plus, si ce n’est que Sega proposera ses premiers NFT cet été. La firme japonaise semble en tout cas particulièrement enthousiaste vis-à-vis des NFT, ces sortes de titres de propriété sur des œuvres numériques protégées par la blockchain. « Le marché du NFT se développe rapidement et devrait croître considérablement à l’avenir », assure l’entreprise japonaise dans son communiqué. Et pour faire les choses correctement, Sega s’est offert des parts de la société Double Jump.Tokyo, spécialisée dans le développement de jeux NFT et la blockchain.

Ensemble, ils veilleront à proposer divers moyens pour les joueurs d’acquérir des NFT dans les futures créations de Sega, mais également d’en profiter en dehors des jeux. Sega veut en effet « explorer les moyens pour utiliser efficacement les NFT sur les contenus possédés par les joueurs ». Reste à voir ce que proposera concrètement Sega à partir de cet été.