Le Royaume-Uni pourrait lancer un Britcoin

L’UE réfléchit également à lancer sa propre monnaie numérique.

Les cryptomonnaies ont le vent en poupe depuis un moment, de sorte que les institutions traditionnelles s’y intéressent de très près. Plusieurs pays membres de la CBDC (Central Bank Digital Currency) réfléchissent d’ailleurs à lancer leur propre cryptomonnaie tout en conservant un certain contrôle à travers leur banque centrale. Le Royaume-Uni réfléchit sérieusement à l’idée et pourrait d’ailleurs être l’un des premiers pays à lancer sa propre monnaie numérique, le Britcoin, après les Bahamas.

Le ministre britannique des Finances, Rishi Sunak, a en effet confirmé que le ministère des Finances et la Banque d’Angleterre allaient sérieusement se pencher sur la question d’une cryptomonnaie nationale, le Britcoin. “Le processus de consultation vise à fournir un règlement qui est juste, basé sur les résultats et soutient la compétitivité, tout en assurant que le Royaume-Uni maintient les normes réglementaires les plus élevées“, a-t-il indiqué lors de la conférence UK Fintech Week.

Le Britcoin viendrait s’ajouter aux différents moyens de paiements traditionnels du pays. Il n’est pas question de remplacer le livre sterling ni les paiements physiques, mais plutôt d’apporter un cadre légal aux cryptomonnaies, des garanties, ainsi que de limiter la très haute volatilité de ces monnaies numériques.

Le Royaume-Uni n’est pas le seul pays à réfléchir à lancer sa propre monnaie numérique. La Chine explore également cette idée depuis un moment déjà, tout en durcissant sa position contre le Bitcoin. Il est également question que l’Union européenne puisse proposer un jour une cryptomonnaie à ses concitoyens, mais le projet n’en est encore qu’à ses prémisses et il faudra très certainement plusieurs années avec que la Banque centrale européenne lance effectivement un euro numérique.