Atari mise sur le Bitcoin, les NFT et les casinos virtuels pour sa reconversion

L’ex-géant déchu des jeux vidéo multiplie les projets pour garder la tête hors de l’eau et réussir sa reconversion.

Atari vient d’annoncer le lancement prochain d’une collection de NFT, des œuvres numériques non fongibles protégées par la blockchain. Un concept qui a le vent en poupe depuis plusieurs semaines. Pour les fans de l’ex-géant déchu du jeu vidéo, c’est l’occasion de s’offrir des objets numériques de collection à l’effigie de deux monuments du jeu vidéo ; Centipede et Pong.

Mais ce n’est pas le seul nouveau projet d’Atari. Le groupe devenu français en 2003 prévoit également de construire plusieurs hôtels et d’ouvrir un casino en ligne d’un nouveau genre. On notera par ailleurs qu’Atari s’est déjà récemment lancé sur le marché des cryptomonnaies en proposant sa propre devise, Atari Token.

Un monument des jeux vidéo

Lancée dans les années 70 aux États-Unis, la société Atari est considérée comme pionnière et fondatrice de l’industrie du jeu vidéo. Elle s’est notamment fait connaitre pour ses bornes d’arcade, ses consoles de salon, mais également pour ses jeux vidéo devenus cultes ; Pong, Space Invaders, Pac-Man, etc.

Malheureusement, à mesure que les jeux vidéo devenaient de plus en plus populaires, la concurrence s’est faite plus féroce et Atari n’est pas parvenu à faire face à l’arrivée des consoles de Nintendo, Sony ou encore de Microsoft, perdant peu à peu de sa splendeur.

La société américaine, passée sous pavillon français suite à son rachat par Infogrames en 2003, a tenté à plusieurs reprises de revenir sur le devant de la scène vidéoludique, avec notamment une version mini de l’Atari 2600 et plus récemment encore l’Atari VCS, une console “moderne” et hybride, mi-console mi-PC, qui ne semble tout de même pas faire le poids face à la PS5 et la Xbox Series.

Mais au fil des années, Atari a également tenté de diversifier ses activités pour remonter la pente. La société a en effet multiplié les projets, mais elle s’est surtout reposée sur ses licences les plus populaires pour rester à flot.

Aujourd’hui, Atari ne semble plus vouloir miser uniquement sur le secteur des jeux vidéo. C’est pourquoi le groupe français multiplie les projets insolites avec tout de même, en toile de fond, l’univers vidéoludique.

Des hôtels Atari

Au début du mois de mars 2021, le groupe français Atari a dévoilé son projet de construire plusieurs hôtels, notamment à Dubaï, en Espagne et à Gibraltar, en partenariat avec la holding allemande ICICB. Un projet qui sera finalement plus important que prévu puisqu’il est désormais question d’hôtels dans plusieurs pays d’Europe, en Afrique, en Australie, en Nouvelle-Zélande, à Hong Kong et à Singapour.

La particularité de ces hôtels est qu’ils seront pensés pour plonger les clients dans l’univers des jeux vidéo. On peut donc imaginer que la décoration fera honneur aux différentes consoles du constructeur et aux grosses licences d’Atari. Les hôtels disposeront d’ailleurs d’aires de jeux Atari dans lesquelles les clients pourront évidemment jouer aux licences cultes d’Atari sur les consoles du constructeur.

Une cryptomonnaie Atari

Autre gros projet d’Atari : la cryptomonnaie. En octobre dernier, le groupe français s’est en effet lancé sur le marché des monnaies numériques avec Atari Token. Une cryptomonnaie un peu particulièrement puisqu’elle n’est destinée qu’à être utilisée “dans les domaines d’activité du groupe : casinos en cryptomonnaie, jeux vidéo ou jeux en blockchain“. Pour le PDG d’Atari, Frédéric Chesnais, les cryptomonnaies sont l’avenir. “Je crois fermement à la blockchain, je pense que cette technologie est là pour de bon“, avait-il déclaré.

Un « casino Atari »

Peu après son lancement plutôt réussi sur le marché des monnaies numériques, Atari a annoncé l’ouverture d’un « crypto-casino » sur Decentraland, une plateforme de réalité virtuelle interactive et open-source basée sur la cryptomonnaie ethereum. Le principe du crypto-casino est évidemment le même qu’un casino traditionnel. Les crypto-actifs – personnes disposant d’un portefeuille de monnaie virtuelle – peuvent jouer leur argent dans des casinos virtuels sans avoir à convertir leurs dollars ou euros.

Mais le lancement d’Atari sur le marché du crypto-divertissement ne se limitera pas aux casinos. “Atari s’apprête à déplacer l’expérience gaming sur la blockchain“, a en effet indiqué son PDG, Frédéric Chesnais. Le casino Atari proposera en réalité plusieurs jeux en ligne rappelant les créations les plus mythiques de la société. Les joueurs pourront alors gagner des NFT à l’effigie d’Atari, mais aussi des MANA – des jetons natifs de Decentraland qui permettent d’acquérir des LAND, des parcelles de terrain sur la plateforme –, ainsi que des Atari Token.

Il faudra cependant patienter encore un moment avant de pouvoir s’aventurer dans le casino virtuel d’Atari. La date de lancement de ce dernier devrait être annoncée dans le courant du mois d’avril.

Une collection de NFT

Enfin, Atari a annoncé qu’il lancerait une collection de NFT, des œuvres numériques protégées par la blockchain. Cette Atari Capsule sera composée de plusieurs objets numériques à l’effigie de Pong et Centipede qui seront vendus aux enchères du 30 mars au 2 avril. Certains objets de collection seront également associés à des objets physiques ce qui devrait motiver les amateurs de rétro gaming à participer aux enchères.

Les fans d’Atari et amateurs de jeux retro-gaming pourront en effet enchérir pour acquérir plusieurs oeuvres numériques inspirées de Centipede, mais également une borne physique Centipede d’origine restaurée et fonctionnelle accompagnée d’une borne numérique limitée Centipede portant l’autographe numérique de Dona Bailey, la créatrice du jeu vidéo Centipede.

La vente aux enchères comprendra également une borne virtuelle Pong avec l’autographe numérique d’Al Alcorn – le créateur de Pong -, des fichiers 2D en pixel art de Pong et d’autres objets du même type.

Difficile d’imaginer qu’Atari puisse véritablement remonter la pente en misant sur la cryptomonnaie et les NFT. Pourtant, son titre a explosé en bourse à chacune de ces annonces. L’Atari Capsule Collection pourrait d’ailleurs rencontrer un franc succès. Le rétro gaming est aujourd’hui encore très populaire et, bien que ça soit sous la forme numérique, les objets de collection à l’effigie de Centipede et Pong devraient facilement trouver preneur.

En tout cas, une chose est sûre, Atari n’a pas dit son dernier mot.