L’objectif est d’accélérer les communications entre la Terre et la lune.

La filiale américaine de l’équipementier finlandais vient de décrocher un contrat particulièrement prestigieux avec la NASA. Nokia of North America a en effet été choisi pour mettre au point une infrastructure fournissant la connectivité 4G sur la Lune, rien que cela. Un contrat qui se chiffre à 14,1 millions de dollars, rapporte UPI.

L’objectif premier n’est évidemment pas de permettre aux astronautes de partager des selfies sur les réseaux sociaux depuis la Lune – même s’ils le pourront –, mais bien de faciliter les communications entre la Terre et la Lune. Grâce à la 4G lunaire, les communications seront en effet plus rapides, mais aussi plus fiables. « Le système pourrait prendre en charge les communications de surface lunaire à de plus grandes distances, des vitesses accrues et offrir plus de fiabilité que les normes actuelles », a précisé la NASA.

Le réseau de téléphonie 4G sera évidemment utilisé pour les communications des astronautes, mais aussi pour les véhicules et servira de point d’ancrage pour les futures bases lunaires permanentes. « Avec le financement de la NASA, Nokia examinera comment la technologie terrestre pourrait être modifiée pour l’environnement lunaire afin de prendre en charge des communications fiables et à haut débit », a souligné Jim Reuter, administrateur associé de la Direction des missions de technologie spatiale de la NASA.

Lors des dernières missions Apollo sur l’objet céleste le plus proche de la Terre, les ingénieurs de la NASA échangeaient avec les astronautes via des communications radio qui reposaient sur des stations de base, de relais et d’un réseau d’émetteurs. L’apparition de la 4G sur place devrait permettre de rendre le système de communication plus efficace.

On pourrait tout de même se demander pourquoi la NASA n’a pas opté pour une connectivité 5G. Ce nouveau standard de télécommunication se déploie actuellement aux quatre coins du globe, alors pourquoi ne pas en faire de même sur la Lune ? D’autant plus que la 5G est plus rapide que la 4G et que Nokia est l’un des rares équipementiers à proposer les infrastructures nécessaires. La raison à cela pourrait être liée au fait que la technologie 5G ne permet pas de couvrir de grande distance, contrairement à la 4G. Et vu que la Lune se situe à 384.400 km, on peut imaginer que la NASA joue la carte de la sécurité.

La prochaine mission de la NASA sur la Lune est prévue pour 2024. Une partie du matériel nécessaire au déploiement de la 4G sur place pourrait être embarquée avec le premier équipage des missions Artemis.