A l’occasion du CES, qui se tient du 7 au 10 janvier 2019 à Las Vegas (États-Unis), Withings présente ScanWatch, une montre connectée capable de détecter la fibrillation auriculaire et l’apnée du sommeil, une première.

Développée en collaboration avec des cardiologues et des experts du sommeil, ScanWatch se présente comme la toute première montre du genre. Dotée de capteurs dédiés, elle peut détecter la fibrillation auriculaire, la plus répandue des arythmies cardiaques, dépister l’apnée du sommeil et notifier l’utilisateur en cas de rythme cardiaque irrégulier durant la nuit. A noter que pour le moment, le produit est en cours de certification CE médical.

Tous les matins, les utilisateurs de ScanWatch vont pouvoir bénéficier d’un compte-rendu médical précis de leur nuit. Aujourd’hui, environ 300.000 Français seraient touchés par la fibrillation auriculaire, à l’origine du tiers des AVC en France. De son côté, l’apnée du sommeil toucherait 1,5 million de personnes dans l’hexagone.

Comme si cela ne suffisait pas, ScanWatch permet également l’enregistrement d’un électrocardiogramme grâce aux électrodes positionnées sur la lunette et au dos de la montre, ainsi que la mesure de la saturation en oxygène dans le sang grâce à un capteur SPO2. Quant à la montre en elle-même, elle dispose d’un verre saphir et d’une autonomie pouvant atteindre les 30 jours.

La Withings ScanWatch devrait être commercialisée en Europe au 2e trimestre 2020, à partir de 249,95 euros pour le modèle 38mm et de 299,95 euros pour le modèle 42mm.

A noter qu’en 2019, Withings avait déjà créé l’événement au CES en présentant un tensiomètre faisant également office d’électrocardiogramme et de stéthoscope. Il est sorti dans le commerce quelques mois plus tard.

Pour rappel, l’offre Withings comprend toute une gamme de produits axés sur la santé, qu’il s’agisse de montres hybrides, mais aussi de balances connectées, d’un thermomètre intelligent ou encore d’un capteur de sommeil.