Alors qu’il n’est attendu qu’au printemps 2020, le futur Huawei P40 Pro fait déjà l’objet de nombreuses rumeurs. La plus étonnante fait état d’une batterie au graphène, selon des fuites publiées sur les réseaux sociaux et reprises par plusieurs médias spécialisés.

Selon ces fuites, le Huawei P40 Pro se distinguerait par sa batterie graphène de 5500 mAh, à comparer à celle Lithium-ion de 4.200 mAh qui équipe l’actuel P30 Pro. Au-delà d’une autonomie forcément revue à la hausse, le graphène favoriserait une recharge bien plus rapide. L’ensemble pourrait ainsi être entièrement chargé en seulement 45 minutes.

Cela fait des années que les constructeurs de smartphones étudient la possibilité d’intégrer des batteries de la sorte, mais pour le moment aucun n’a franchi le pas. En plus de la prouesse technique, l’intégration d’une telle technologie devrait aussi avoir un impact sur le prix du produit car le graphène coûte cher. Par le passé, plusieurs rumeurs ont déjà évoqué la sortie prochaine de smartphones dotés d’une telle batterie chez Samsung. Finalement c’est donc Huawei qui pourrait être précurseur en la matière.

Pour le reste, le Huawei P40 Pro disposerait d’un écran OLED de 6,5 pouces recouvrant 98% de sa façade et un module photo à l’arrière composé de 5 capteurs photo, toujours en collaboration avec Leica, dont un zoom, un ultra grand-angle et une caméra macro.

Comme le Mate 30 Pro, qui devrait sortir en début d’année 2020 chez nous, le P40 ne serait pas livré avec les services Google. Le constructeur chinois est toujours sous le coup d’une décision du gouvernement américain l’empêchant, jusqu’à nouvel ordre, de commercialiser de nouveaux produits embarquant la suite logicielle Google. S’il tournera sous Android, l’appareil sera donc livré sans certaines applications indispensables.