La 5G devrait couvrir jusqu’à 65% de la population mondiale et concerner plus de 2,6 milliards d’abonnements à l’horizon fin 2025, selon le rapport d’Ericsson sur la mobilité de novembre 2019.

Toujours fin 2025, la 5G devrait à elle seule transporter 45% du trafic global de données mobiles dans le monde, selon Ericsson. D’ici à 2025, l’adoption la plus rapide est attendue en Amérique du Nord avec 74% des abonnements mobiles prévus en 5G. L’Asie du Nord-Est devrait suivre avec 56%, puis l’Europe avec 55%.

Au-delà de la 5G, le rapport suggère que fin 2025, la consommation moyenne de données mobiles s’élève à 24 Go par utilisateur, contre un peu plus de 7 Go actuellement. Cela s’explique par le développement à venir de nouveaux services et la démocratisation de la vidéo et du streaming HD.

Concernant la 5G, l’année 2019 a été un tournant avec le déploiement des premières offres en Asie, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Europe. Rien, qu’en Corée du Sud, où la 5G a été lancée au printemps 2019, plus de trois millions d’abonnements sont déjà enregistrés. Le cap des 10 millions aurait quant à lui été franchi en Chine.

Pour la France, il faudra encore patienter, les premières offres grand public n’étant pas attendues avant le 2e semestre 2020, le temps que l’ensemble des fréquences soit attribué.

2020 sera aussi une année décisive puisqu’outre le déploiement des offres dans de nouveaux pays, ce sera aussi l’occasion pour les constructeurs de terminaux mobiles de sortir de plus en plus d’appareils compatibles.