Un paradis des fans de personnages de jeux vidéo, animés et mangas ouvrira vendredi à Tokyo dans un nouvel espace commercial au milieu duquel trône le premier magasin Nintendo du Japon, symbole d’un changement stratégique pour ce groupe.

Dans cette boutique, visitée mardi par la presse, la maison mère de Mario, Zelda, des sagas Splatoon ou Pokemon aligne un millier de produits dérivés, dont 500 en exclusivité.

Nintendo Tokyo se situe en étage dans le complexe commercial entièrement reconstruit Parco, célèbre temple de la mode excentrique du quartier de Shibuya.

“Nous avons choisi Shibuya dans l’espoir de viser une clientèle large, car c’est un lieu fréquenté par de nombreux jeunes et visiteurs étrangers”, a expliqué à l’AFP un responsable de la communication de Nintendo.

Nintendo a conçu des articles pour tous – adultes, enfants, hommes ou femmes – allant des traditionnelles peluches aux vêtements en passant par la vaisselle, des sacs ou de la papeterie.

Le groupe, plus que centenaire et dont le siège se trouve à Kyoto (ouest), avait jusqu’à récemment été très réticent à utiliser ses personnages pour des produits dérivés, craignant de les galvauder.

Mais le côté cyclique des jeux et consoles ainsi que la concurrence des jeux mobiles ont mis en danger son coeur de métier et le groupe a changé de stratégie pour mieux exploiter son patrimoine, tout en se disant très sélectif sur les licences accordées pour la fabrication d’articles avec ses créatures vedettes.

Nintendo gère une autre boutique de ce type à New York depuis 2005, mais c’est sa première au Japon.

Au même étage se trouve aussi un Pokemon Center, où sont également vendus en exclusivité des produits dérivés Pokemon, dont des accessoires en forme de Pikachu en cristal (strass) conçus avec le bijoutier Swarovski.

A côté s’est installée une boutique de produits dérivés de héros du magazine hebdomadaire de mangas Shukan Shonen Jump, ainsi qu’un espace commercial Capcom, studio de création de jeux vidéo.

Le tout ouvrira au public vendredi, mais devant les risques de cohue, Nintendo a déjà prévenu que la vente de certains produits serait limitée à un exemplaire par client.