Amazon vient de rendre accessible à tous (d’abord aux États-Unis) son programme Alexa Answers, jusque-là en bêta-test. Il permet à tout un chacun de répondre à des questions auxquelles l’assistant reste muet et ainsi d’améliorer avec le temps l’ensemble de ses performances.

Alexa Answers est donc un programme ouvert au public qui permet aux utilisateurs d’Alexa (via ses différents appareils dédiés) de répondre à certaines questions restées jusque-là sans réponse.

Son mode de fonctionnement est extrêmement simple : les membres inscrits parcourent les questions en suspens et répondent à celles qu’ils veulent, dans leurs domaines de compétence, en 300 caractères maximum. La réponse sera ensuite partagée avec l’ensemble des personnes ayant posé ladite question, tout en leur précisant qu’elle a été fournie par un autre utilisateur d’Alexa.

A l’ère de “l’intelligence artificielle”, force est de constater que même les assistants les plus évolués ont donc besoin d’une aide humaine pour être encore et toujours plus pertinents. A noter qu’Amazon souhaite surtout par ce moyen rattraper son retard face à Google Assistant, considéré par de nombreuses études récentes comme le plus performant.