Quelques heures après la conférence Xbox, Bethesda a pris la parole à l’occasion de l’E3 pour révéler quelques titres très attendus, mais aussi deux nouvelles franchises alléchantes.

Fallout 76 en mode Battle Royale

Après un lancement difficile, Fallout 76 tente de rallier les joueurs à sa cause par le biais de mises à jour. Il y a d’abord Wastelanders, un extension gratuite qui arrivera cet automne avec de nouvelles armes, items, des quêtes ainsi que des PNJ avec lesquels ont pourra interagir.

Ensuite, l’action-RPG se dotera d’un mode Battle Royale à 52 joueurs intitulé Nuclear Winter. Gratuit à l’essai dès aujourd’hui (avec le jeu complet, c’est donc l’occasion de s’y frotter si ce n’est déjà fait), et ce jusqu’au 17 juin, le mode intégrera même un système de construction au sein des joutes, dans la grande tradition du genre.

The Elder Scrolls: Blades arrive sur Switch

Le spin-off mobile de The Elder Scrolls se pare d’une importante mise à jour (disponible dès aujourd’hui) avec beaucoup de contenu dont un nouveau chapitre dédié aux dragons, des travaux et les bijoux qui font leur apparition.

Un mode arène est prévu cet automne, en même temps que la version Switch du titre qui sera gratuite et qui permettra aux joueurs mobiles de reprendre leur partie sur la console de Nintendo.

Deux DLC pour The Elder Scrolls Online ont également été évoqué. Leur nom: DragonHold et Scale Breaker qui ajoutent respectivement un illustre personnage de la saga et des donjons. Enfin, la sortie du jeu de cartes The Elder Scrolls Legends a été annoncée au 27 juin.

GhostWire Tokyo

En collaboration avec le développeur Tango Gameworks (The Evil Within), Bethesda Softworks a révélé une nouvelle licence sous l’égide de Shinji Mikami (le créateur de Resident Evil) qui est venu en personne présenter ce qui s’avère être une nouveau survival horror.

Comme son titre l’indique, GhostWire Tokyo plonge le joueur dans la capitale japonaise qui a vu soudainement disparaitre une grande partie de ses habitants. Le surnaturel est au programme dans ce titre encore nimbé de mystère mais qui devrait délivrer une fois de plus une atmosphère très inquiétante. Pas encore de date de sortie annoncée, mais une tagline prometteuse : “N’ayez pas peur de l’inconnu, attaquez-le”.

Deathloop

Autre licence flambant neuve, Deathloop est le nouveau jeu d’Arkane Studios, à qui l’on doit Dishonored. On y incarnera un assassin sur l’île de Blackreef, avec la possibilité de choisir son approche pour éliminer ses cibles.

L’espace-temps semble au cœur du gameplay puisqu’il y sera question d’une boucle temporelle dont un des personnages tente de se libérer tandis qu’un autre fait tout pour la préserver. Pas de date de sortie annoncée pour l’instant.

Une date et un trailer pour Wolfenstein Youngblood et Cyberpilot

Durant sa conférence, Bethesda a montré de nouvelles images de ces deux prochains titres prenant place dans l’univers de Wolfenstein. Il y a d’abord Wolfenstein Cyberpilot, jeu en réalité virtuelle déjà annoncé l’année passée qui permettra de contrôler des méchas nazis. Il arrivera le 26 juillet sur PC et PS4.

Et ensuite, on a découvert le second trailer de Wolfenstein Youngblood, axé autour d’un gameplay misant tout sur la collaboration entre deux jeunes femmes. L’action de situe dans les années 80 (soit une dizaine d’années après The New Colossus), dans la ville de Paris. Youngblood est également prévu le 26 juillet sur toutes les plateformes cette fois, y compris la Switch.

Un nouveau mode pour Doom Eternal

Après la présentation d’Orion, une technologie dédiée au développeurs afin de réduire les temps de latence en utilisant moins de bande passante et donc d’améliorer le jeu en streaming, Bethesda a montré du gameplay de Doom Eternal pour illustrer à merveille que leur FPS hyper gore se porte comme un charme.

On en a donc vu davantage sur le titre qui sortira le 22 novembre sur toutes les plateformes et qui nous fera voyager entre le Paradis et l’Enfer à coups de démembrements massifs. A noter qu’en plus de la campagne solo, un mode Battle qui permettra de jouer du côté des humains, dans la peau d’un slayer, ou bien des démons.