A en croire The Verge, qui a eu la chance d’essayer cet appareil dans les locaux d’Intel à Santa Clara, lorsqu’on tire l’écran vers le haut “il reste automatiquement calé à l’angle choisi” grâce à un système qui permet de le fixer avec un simple bouton et de le desserrer quand on veut le replier.

L’espace situé sous la charnière intègre par ailleurs un mécanisme de refroidissement capable de rafraîchir l’appareil.

Sous l’écran principal, la charnière traditionnelle a été équipée d’une caméra capable de mesurer les mouvements oculaires pour savoir quel écran on regarde pour adapter la saisie de texte en fonction.

Mais comme cet ordinateur portable est l’un des premiers prototypes d’Honeycomb Glacier, il ne fonctionne pas encore à la perfection et est en cours d’amélioration par les équipes d’Intel.