La plate-forme du groupe chinois Alibaba accessible à l’international, AliExpress, s’ouvre aux vendeurs étrangers à commencer par plusieurs pays européens.

Jusqu’à présent uniquement accessible aux revendeurs chinois, la plate-forme s’ouvre maintenant aux vendeurs d’autres pays en commençant par la Russie, l’Espagne, l’Italie et la Turquie.

Cette ouverture pour AliExpress, une première pour Alibaba, montre la volonté du groupe chinois de vouloir encore plus rivaliser avec l’autre géant de la vente en ligne, Amazon.

L’ambition des dirigeants d’Alibaba a toujours été de s’ouvrir au plus grand nombre et cette décision s’inscrit dans son plan d’expansion pour essayer de mieux s’opposer à la concurrence.

La société veut séduire un plus grand nombre de consommateurs en proposant plus de produits de revendeurs locaux en Europe, le but étant d’instaurer un rapport de confiance plus important avec les acheteurs européens et de fidéliser cette clientèle.

Cette ouverture sera donc expérimentale dans ces 4 pays et s’étendra à d’autres dans les temps à venir, comme la France, avec une possible ouverture pour la fin de l’année.