L’organisation non gouvernementale Memisa, active dans la coopération au développement et la lutte pour l’accès à des soins de santé de qualité pour tous, vient d’annoncer via un communiqué de presse qu’elle accepterait dorénavant les dons réalisés en cryptomonnaie.

C’est une première en Belgique, une ONG belge ouvre ses dons à la cryptomonnaie. L’occasion pour les potentiels donateurs d’avoir recours à cette monnaie virtuelle qui a connu une popularité croissante ces dernières années et qui permet d’assurer une meilleure sécurité de transaction.

En s’ouvrant à la cryptomonnaie et plus précisément, l’ONG Memisa entend attirer un nouveau public et réduire le fossé entre développement et numérisation. Un aspect que d’autres ONG dans le monde ont déjà intégré à leur structure.

Il est vrai que la cryptomonnaie comporte de nombreux avantages pour une structure ONG; faibles coûts de transaction, transferts internationaux et transparence des comptes. Memisa accepte autant les Bitcoins que les Litecoin et Ether, d’autres devises de cryptomonnaies.

« Memisa voit les avantages des cryptomonnaies. Accepter les Bitcoins, c’est aussi ouvrir la porte à des innovations majeures au sein de nos projets via la technologie des ‘contrats intelligents’ ou envoyer rapidement de grosses sommes d’argent partout dans le monde en cas de besoin (…). Il s’agit d’une technologie novatrice qui, à notre avis, ne devrait pas être négligée ou ignorée », explique Frank De Paepe, le directeur général de Memisa.

Pour s’assurer la légalité des bitcoins, Memisa travaille avec Bit4You, première plateforme belge d’échange de cryptomonnaie qui, grâce intègre un système qui rejette les bitcoins issus d’activités illégales comme l’explique le communiqué de presse.

La marche à suivre pour un don en cryptomonnaie est similaire aux dons traditionnels. Il suffit simplement de choisir la cryptodevise de son choix lors du don ; Bitcoin, Litecoin ou Ether.

L’ONG belge est active dans la coopération au développement médicale et la lutte pour l’accès aux soins de santé de qualité pour tous. Elle est notamment présente en République Démocratique du Congo, au Bénin, au Burundi, en Guinée, en Mauritanie et en Inde. Memisa collabore pour renforcer les capacités et l’autonomie des centres médicaux présents dans ces pays.