Après une phase de tests, une nouvelle fonctionnalité d’Actions communautaires est officiellement lancée ce lundi 21 janvier 2019 aux États-Unis. Elle consiste à proposer des pétitions à partager sur son fil d’information.

L’idée est de mobiliser le plus grand nombre autour de causes principalement à destination des élus, locaux ou nationaux. Les pétitions en ligne ont le vent en poupe et avec ce nouvel outil Facebook propose d’aller encore plus loin en identifiant directement les pages ou profils des responsables et communautés impliqués.

Lancer une “Action communautaire” est aussi simple que créer un événement par exemple. En plus de “supporter” l’action, les membres de Facebook ont évidemment la possibilité de partager l’information, afin de rassembler le plus grand nombre sur cette cause, mais aussi de s’abonner pour rester informé de son évolution ou bien encore de la signaler si elle apparaît comme choquante. Afin d’éviter les risques de débordement, les modérateurs de Facebook auraient déjà imposé quelques limites à cette nouvelle fonctionnalité, comme l’interdiction de demander la démission d’un responsable politique.

L’une des premières revendications ainsi mises en exergue par Facebook concerne l’ouverture des parcs naturels de l’État de Washington aux nudistes. Comme toujours avec Facebook, il faudra être vigilant avec les “fake news”.