Le CES 2019, qui se déroule à Las Vegas (Etats-Unis) du 8 au 11 janvier, est le théâtre du lancement d’une pléthore de nouveaux PC pour gamers ultrapuissants.

Asus – ROG Mothership

Le constructeur taïwanais Asus fait forte impression en présentant le ROG Mothership, nouveau fleuron de sa gamme spécialement dédiée aux amateurs de jeux en ligne. Ce PC portable de 17,3 pouces propose entre autres une fréquence de rafraîchissement de l’image de 144 Hz et un temps de réponse de 3ms. Niveau configuration, son processeur Intel Core i9-8950K, sa carte graphique NVIDIA GeForce RTX 2080 Max-Q et ses 64 Go de RAM en font une vraie bête de course. Le ROG Mothership sera commercialisé au 1er trimestre 2019 à un prix encore inconnu.

Dell – Alienware m17

De son côté, Dell annonce l’Alienware m17, son nouveau PC portable de 17 pouces, le plus fin et le plus léger jamais produit par l’entreprise américaine dans cette taille. Dans sa configuration optimale, lui aussi pourra accueillir les processeurs Intel Core i9K de dernière génération ainsi qu’une carte graphique NVIDIA GeForce RTX 2080 Max-Q. L’Alienware m17 doit être commercialisé prochainement à partir de 1.599 euros.

Razer Blade 15 Advanced

Au CES, le spécialiste du PC pour gamers Razer présente une nouvelle version, toujours plus surpuissante, de son Blade de 15 pouces. Cette version “perfectionnée” intègre sans surprise les nouvelles générations de cartes graphiques GeForce RTX (2060, 2070 ou 2080 Max-Q) associées à un processeur Intel Core i7-8750H et à 16 Go de mémoire vive. Ce Razer Blade 15 Advanced sera d’abord disponible aux États-Unis dès la fin janvier 2019, de 2.299 à 2.999 dollars selon les configurations.

Samsung Odyssey

Enfin, Samsung crée l’événement avec un appareil à fort potentiel baptisé l’Odyssey. Celui-ci reprend les principales caractéristiques techniques de ses concurrents, à savoir associer un processeur Intel Core i7 de dernière génération à une carte graphique Nvidia GeForce RTX 2080 et 16 Go de RAM. Ce PC de 15,6 pouces devrait être distribué, à un tarif encore non communiqué, en priorité en Asie et aux États-Unis dès le début 2019.