Qui ne connaît pas la Floss Dance aujourd’hui? De nombreuses danses ont été popularisées par Fortnite mais une bonne partie d’entre elles ont tout simplement été volées à des artistes. De plus, Epic Games commercialise ses emotes, créant la polémique.

Véritable moyen de communication, les danses de Fortnite font partie intégrante du jeu. Par défaut, les joueurs ont droit à quelques danses gratuites sur leur compte mais il est possible d’en obtenir d’autres pour 2 à 8€ par emote. Epic Games gagne donc de l’argent pour des chorégraphies qu’il n’a pas créé.

L’une des danses les plus populaires a été calquée sur les pas improvisés par Chris Turk dans la série Scrubs. Lors d’une convention au Vulture festival le 17 novembre, Donald Faison, l’acteur qui incarne le personnage, a exprimé son mécontentement : “Je n’ai pas reçu d’argent! Vous pensez sûrement que quelqu’un a été payé, mais non! Quelqu’un l’a volé!“. Le créateur de la série, Bill Lawrence, explique avoir cédé librement les droits aux éditeurs de Fortnite, estimant qu’il n’y avait pas de problème.

D’autres artistes lésés élèvent leur voix, c’est par exemple le cas du rappeur BlocBoy JB dont le pas de danse “Shoot” a été intégré au jeu sous forme d’emote : “À chaque fois que quelqu’un fait ma danse, ils créditent Fortnite, alors qu’ils n’ont rien créé d’autre que le jeu. En gros, ils prennent l’argent et l’honneur pour mon truc, c’est dingue.

On pourrait encore citer le cas de “Drop it like it’s hot” de Snoop Dogg ou le “Milly Rock” du rappeur 2 Milly, tous deux reproduits à l’identique dans Fortnite.

Aucun de ces artistes n’a vu le moindre dollar en retour pour l’utilisation de leurs pas. Epic Games est théoriquement dans son droit puisque la danse n’est pas considérée comme une propriété culturelle aux États-Unis.

Au-delà de l’argent gagné sur les dos de ses artistes, c’est la question de l’appropriation culturelle qui fait débat. La majorité des chorégraphies a été créée par des Afro-américains qui ont le sentiment de voir leur culture usurpée par le monde occidental et modifié à sa sauce.

Quitte à voir leur mouvements dérobés, autant “mettre les chansons de rap derrière les danses qui leur permettent de se faire tellement d’argent“, signalait en juillet dernier Chance The Rapper sur Twitter.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.