Procès bitcoin : l’ex-patron de MtGox plaide non-coupable

Le Français Mark Karpelès, ex-patron de MtGox, la plateforme d’échange de bitcoins, comparait aujourd’hui face à la justice japonaise.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

C’est à Tokyo que se tiendra le procès du « roi du bitcoin ». Parmi d’autres chefs d’accusation, Mark Karpelès est accusé de détournement de fonds.

Les enquêteurs soupçonnent 8,9 millions de dollars détournés, dont 320 000 dollars dédiés au loyer d’un appartement dans une résidence de luxe à Tokyo, selon Le Monde. Le patron de MtGox plaide non-coupable, il affirme toujours que son entreprise a été victime d’une attaque informatique. « La faillite de MtGox a entraîné beaucoup de dommages et, en tant que PDG à l’époque, je présente mes excuses », a-t-il déclaré, selon Le Monde.

L’entreprise basée à Tokyo avait été déclarée en faillite le 28 février 2014. Le PDG avait annoncé une attaque informatique qui aurait fait perdre près de 477 millions de dollars à l’entreprise. Mais la police locale pense que le PDG aurait manipulé le système pour détourner l’argent sur un compte personnel. Le principal problème de la justice nippone c’est la caractéristique première du bitcoin : il est immatériel, il ne peut donc pas être tracé.

Les clients de Mark Karpelès, qui ont investi dans MtGox, devront attendre pour savoir s’ils pourront récupérer tout ou partie de leurs biens.

Une seconde audience est prévue dès jeudi.