Test : e-njoint, le premier joint électronique

On connaissait déjà l’e-cigarette, voire la e-pipe, mais pas encore l’e-joint. Une firme néerlandaise commercialise pourtant depuis quelques mois le premier “joint électronique”.

Crédit photo : E.F.
Crédit photo : E.F.

La startup néerlandaise E-Njoint BV avait beaucoup fait parler d’elle en 2015, en commercialisant le premier joint électronique. Très médiatisé, le produit se serait écoulé dès son lancement dans des quantités impressionnantes, la firme néerlandaise se ventant de produire plus de 10.000 joints électroniques par jour.

Disponible à la vente en magasin, et en ligne, le produit est proposé sous la forme d’un cigarette électronique jetable, facturée au tarif de 8,95€, et sous la forme de petits flacons de recharge, pour les propriétaires d’e-cigarettes.

Comme vous vous en doutez, il n’est pas question de vendre un produit qui serait considéré comme illégal sur la plupart des territoires. Le joint électronique tient en réalité davantage du formidable coup marketing que d’une petite révolution pour les consommateurs de cannabis. Jetable et en forme de cône – imitant l’apparence du traditionnel pétard -, le joint électronique ne contient ni THC (cannabis), ni goudron, ni nicotine. Il est donc totalement inoffensif pour la santé. La firme néerlandaise a en réalité donné à son joint un arôme qui se rapproche de l’odeur typique du cannabis et en simule certains effets. “Il donne aux fumeurs la sensation de planer” explique le PDG d’E-Njoint BV. “Les terpènes utilisés pour créer l’arôme de cannabis du joint électronique ont été personnalisés pour provoquer une gamme d’effets sur l’utilisateur, tels que la relaxation musculaire, l’amélioration de l’humeur, la vivacité et autres. Tous les ingrédients sont naturels et largement utilisés dans le secteur de l’alimentation et de la boisson.” Dans la pratique, le “joint électronique” d’E-Njoint est donc un produit tout à fait légal qui ne contient aucun produit toxique. S’il parvient à simuler certains effets procurés par le cannabis – à très faible dose -, il n’est bien entendu pas capable de vous faire planer comme le cannabis serait en mesure de le faire.

Crédit photo : E.F.
Crédit photo : E.F.

Son plus gros atout reste en réalité son look amusant, qui reprend le design authentique du “pétard”, tout en appliquant une petite touche kitsch avec une petite plaque métallique à l’avant du joint, qui illumine une feuille de cannabis avec un LED verdâtre kitschissime.

Conclusion


Joli coup de buzz, à défaut d’être un produit révolutionnaire, le “joint électronique” est un produit qui devrait réjouir les farceurs et les amateurs de saveurs exotiques, qui souhaitent inhaler le goût caractéristique du cannabis sans s’intoxiquer. Si ses effets sont mineurs, son look kitsch devrait à coup sûr faire son petit effet dans votre entourage!

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.