Le programme « Android for Work » est un faisceau de partenariats et de fonctions spécifiquement étudiées pour intégrer les infrastructures informatiques professionnelles.

android-for-work

Google n’a, cette fois, pas ménagé ses efforts pour convaincre les entreprises d’adopter Android. La plupart des fabricants et des fournisseurs comme BlackBerry, SAP, Citrix, Adobe et Cisco ont été convié à développer des dispositifs et des services de gestion de parc. Sur chaque smartphone ou tablette Lollipop, un profil travail peut être activé. Il permet de séparer et de protéger les données utiles pour le boulot en écartant l’utilisation privée, qui restera hors de portée du département IT.

L’application « Android for Work » apporte cet aspect des profils multiples aux appareils plus âgés, d’Ice Cream Sandwich à KitKat.

Ces accords avec de nombreuses entreprises, à l’exception notable de Microsoft, débouchent directement sur une intégration plus fine d’Android. Par exemple, le serveur BES12 de BlackBerry a déjà reçu une mise à jour ajoutant toute une série d’outils de gestion. Google estime également que les fabricants (Samsung, Sony, LG, HRC, Motorola, Lenovo, Dell, …) vont progressivement proposer des smartphones dont le format conviendra davantage aux professionnels.

Le programme « Google for Work », s’il représente une initiative louable et bienvenue vu les parts de marché de la plateforme Android, arrive particulièrement tard sur le marché. Apple et Microsoft ont déjà une longue expérience dans ce domaine. Mais vu que le géant de Redmond planifie une prise de parts de marché via les entreprises, où elle reste très implantée, Google se devait de réagir.